A 80 ans, il participe au marathon des Sables !

Aujourd’hui reconnu comme une épreuve mythique, le marathon des Sables est né d’un hasard : en 1984, Patrick Bauer se lance dans la traversée du Sahara. Il mettra 12 jours pour parcourir ces 350km à pieds avec pour seul compagnon son sac à dos de 35kg. Deux ans plus tard, ils seront 23 au départ du premier marathon des Sables. Un mythe est né :

en 31 ans, ce sont plus de 13 000 hommes et femmes qui se sont lancés dans ce périple, avec environ 1 000 participants par an depuis 2010. Parmi eux, Pierre Barlemont : alors qu’il fête ses 80 ans, il participera pour la 3e fois à cette épreuve digne des plus grands sportifs ! 

Qui est Pierre Barlemont ?

Né en 1937, Pierre Barlemont débute la pratique du sport dès l’âge de 12 ans. Très vite, il est pressenti pour représenter la France aux Jeux Olympiques d’athlétisme, mais hélas les aléas de la vie l’obligent à renoncer à faire carrière dans ce domaine. Il ne renonce pas pour autant à toute pratique sportive et continue de s’entraîner intensément tout au long de sa vie en parallèle de son métier de représentant. Et une fois retraité, pas question pour lui de s’arrêter, au contraire ! Il profite maintenant de son temps libre pour prendre part à des compétitions sportives réputées pour leur difficulté (trails, semi marathons, marathons…).

Pourquoi prendre part au Marathon des Sables ?

Bien plus qu’un challenge – de taille -, participer au marathon des Sables, pour Pierre Barlemont, c’est l’occasion de prendre sa revanche sur son rendez-vous manqué avec les Jeux Olympiques quand il était jeune. C’est en 2014 qu’il prend place pour la première fois au départ du marathon des Sables. Loin de se laisser décourager par ce challenge de taille, il récidive l’année suivante, ou il figure parmi les finishers ! Et cette année encore, on le retrouvera au point de départ de la 32e édition du marathon des Sables le 7 avril. A quoi devra-t-il s’attendre alors ?

Le Marathon des Sables, 250 km de périple
en auto-suffisance alimentaire :

Aujourd’hui, les courageux qui se lancent dans le périple qu’est le marathon des Sables parcourent environ 250km à pieds dans le désert sud marocain, sous des températures pouvant varier de 5 à 50 degrés. Si en elle-même, la traversée de ce paysage – magnifique mais changeant – est déjà bien difficile, ce n’est pas la seule épreuve à laquelle devront se confronter les candidats à la course. En effet, celle-ci s’effectue en autosuffisance alimentaire : c’est aux candidats que revient la lourde tâche de porter leur matériel, nourriture et eau. Double challenge donc pour eux : apprivoiser leur environnement et gérer à la fois leur fatigue et les ressources dont ils disposent. Et surtout, le marathon des Sables, c’est une aventure humaine : 

Le Marathon des Sables, quand sport rime avec solidarité !

Le marathon des Sables, c’est bien plus qu’une simple épreuve sportive : pour ses organisateurs c’est aussi l’occasion d’oeuvrer avec d’autres associations pour tenter d’améliorer à leur échelle le quotidien des populations environnantes. Un coup de pouce qui  se matérialise aussi bien par l’installation de pompes solaires ou la fourniture de matériel scolaire que par des projets plus ambitieux tels que la construction d’une école ou encore l’installation de canalisations permettant à 150 personnes d’accéder à l’eau potable.

Comment fait-on pour participer à une telle aventure à 80 ans ?

A cette question qui nous brûle les lèvres à tous / toutes, voici la réponse de Pierre Barlemont :

“Sans doute ai-je hérité du courage de mes ancêtres, associé à la volonté, à la ténacité et à la persévérance du signe du Lion. Ce caractère de battant m’a donné la force d’avoir toujours des objectifs nouveaux et des projets. Dès l’âge de douze ans, j’ai commencé la pratique du sport de compétition et, ayant la chance dans ma 80ème année de ne pas subir de problèmes de santé, je vis ma passion et je poursuis mes rêves.

Le sport, c’est le mental, mais c’est aussi l’hygiène de vie. Né à la campagne et nourri dès le premier âge avec des aliments variés cultivés sans pesticides et autres composants néfastes, j’ai bénéficié d’une alimentation saine et équilibrée. Encore aujourd’hui, je veille à consommer des produits de qualité naturels et Bio, adaptés au besoin des sportifs (amandes, noix, …) et je me soigne avec différents types de médecine (allopathie, massages, huiles essentielles, …), c’est simplement un équilibre.

Tout cela demande de la rigueur mais n’exclut pas la joie de vivre. Partager ses expériences avec la jeunesse, s’offrir le plaisir d’un verre de vin en compagnie de ses amis, prendre l’air de la campagne, plaisanter encore et toujours et rester optimiste, ce sont mes clés. Alors, rendez-vous dans 20 ans !”

 
Sur ces belles paroles, il ne nous reste plus qu’à lui souhaiter bonne chance ainsi qu’à tous ses concurrents dans cette aventure humaine hors du commun !
@mariongreenweez
Crédit photo :  marathondessables.com

3 thoughts on “A 80 ans, il participe au marathon des Sables !

  1. Quelle énergie, félicitations à ce sportif sur qui l’âge n’a pas d’emprise. Son sourire en dit long sur son énergie et sa volonté d’avancer.

  2. Après les Campagnes Napoléoniennes, Lyautey, Verdun et de Débarquement de 44, cet increvable grognard ne peut s’empêcher de courir les déserts marocains au mois d’avril ! Admiration pour mon ami Pierre !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Spam protection by WP Captcha-Free