Accès à l’eau potable dans le monde, où en est-on?

Un récent rapport de l’OMS et de Unicef montre que l’accès à l’eau potable et à des installations sanitaires a bien progressé dans les pays pauvres, même s’il existe des disparités notamment entre ville et campagne.

Mais ce sont encore 2,5 milliards de personnes qui sont privées d’installations d’assainissement, principalement en Asie et en Afrique subsaharienne. 748 millions d’humains, dans les mêmes régions, ne recourent pas à des sources d’eau de boisson améliorées.

Il reste donc encore beaucoup à faire et c’est pour cela que l‘accès à l’eau potable ainsi que la possibilité d’user d’installations sanitaires sont deux des objectifs de l’OMD (Objectifs du Millénaire pour le Développement). Il s’agit plus exactement de réduire de moitié les gens n’ayant pas accès à ces deux postes essentiels, et ce à échéance de 2015. On attend donc avec impatience le prochain rapport de l’OMS et de Unicef.

 

Que peut-on faire à notre échelle ?

Une fois que l’on a compris que l’eau potable était un bien précieux et réservé encore à des privilégiés, vient naturellement l’idée de l’économiser. Pour cela des principes simples sont à mettre en place :

  • Préférer les douches aux bains
  • Arrêter l’eau lorsqu’elle ne sert pas (pendant le brossage des dents, la vaisselle…)
  • Surveiller la moindre fuite, notamment au niveau de la chasse d’eau
  • Garder l’eau de rinçage des fruits et légumes pour l’arrosage des plantes
  • Un autre geste est important : récupérer l’eau de pluie. C’est une technique respectueuse de l’environnement et qui permet en même temps une réelle économie pour arroser son jardin version écologique. Un récupérateur d’eau s’installe rapidement au niveau des chéneaux de descente des eaux pluviales. Une fois ce récupérateur d’eau en place, vous avez rapidement une réserve d’eau gratuite et bien pratique pour l’arrosage ou même le nettoyage des véhicules ou des vélos.

L’eau du robinet, est-il utile ou non de la filtrer ?

Il faut déjà privilégier l’eau du robinet à l’eau en bouteille. D’une part pour le coût mais surtout sur l’impact écologique. Ensuite la filtration est une idée pertinente pour tous ceux qui veulent s’approcher d’une pureté totale.
La marque Brita fait par exemple des carafes filtrantes qui retiendront une bonne partie des pesticides, des métaux lourds et du chlore que l’eau du robinet contient.
Vous aurez avec une carafe Brita une eau plus « propre » et meilleure en goût.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Spam protection by WP Captcha-Free