Alun, une pierre naturelle aux multiples vertus

Pierre d’Alun, histoire et origine
La pierre d’alun se présente sous la forme d’un gros caillou blanc-givre, translucide taillé le plus souvent en cylindre. Composée d’acide sulfurique, d’alumine et de sulfate de potasse, elle renferme des propriétés astringentes.
On retrouve trace de son utilisation dès l’Antiquité chez les Egyptiens qui utilisaient déjà des anti-transpirants naturels. Des cristaux d’alun ont été découverts dans les tombeaux des pharaons et dans certaines régions d’Asie, on frottait les cristaux réduits en poudre sous les aisselles pour atténuer la transpiration. Jusqu’au 16ème siècle, l’alun était utilisé sous sa forme naturelle provenant de pierres extraites de carrières situées en Syrie. Par la suite, il fut fabriqué à partir de substances minérales appelées alunites contenant les éléments constitutifs de l’alun et son usage devint ainsi largement démocratisé. On trouve encore de l’alun à l’état naturel, dans la région des volcans d’Auvergne, notamment dans le Cantal et l’Aveyron.

Pourquoi utiliser un déodorant naturel bio ?
Les déodorants classiques et les anti-transpirants sont conçus pour limiter les odeurs et éviter la transpiration de manière sûre et efficace. Les premiers contiennent des agents anti-microbiens pour masquer les odeurs sans contrôler le flux de sueur, les seconds des sels d’aluminium. Tous deux renferment aussi des conservateurs et parfums de synthèse.
Par ailleurs, la présence d’aluminium bouche les pores de la peau en empêchant les toxines de s’évacuer correctement. Or, les aisselles sont prévues pour éliminer par la sueur ces déchets de l’organisme qui vont s’accumuler dans les glandes sudoripares formant des ganglions et devenir facteurs de risque de cancer du sein.
Les déodorants biologiques, aussi efficaces que les déodorants classiques permettent de préserver une parfaite sensation de fraîcheur du matin au soir sans mettre la santé en danger. Ils délaissent les sels d’aluminium, les agents antibactériens chimiques très puissants comme le Triclosan et les conservateurs jugés nocifs tels les parabens et le phénoxyethanol pour utiliser les propriétés de certaines plantes contenant des agents antibactériens.

En résumé, les actifs naturels présents dans les déodorants bio sont aussi efficaces que les déodorants classiques et ne modifient ni ne bloquent le processus naturel de transpiration. Sans danger pour la santé, l’alun contient une structure moléculaire telle qu’elle n’est pas absorbée par les cellules de la peau. La charge ionique négative du sulfate de potassium est absolument inoffensive.

Les bienfaits de la pierre dite d’alun
Si on connait son pouvoir déodorant, il faut savoir que cette pierre possède bien d’autres vertus parfois insoupçonnées.
Après l’épilation et le rasage, le fait de passer cette pierre après l’épilation retarde la pousse du poil. Les propriétés coagulantes et cicatrisantes de l’alun arrêtent les petits saignements des coupures et d’une manière générale, la pierre calme les irritations causées par le rasage.

Très efficace sur l’herpès labial, une solution d’eau de poudre d’alun accélèrera la guérison des boutons de fièvre.
Les bains d’eau d’alun sont reconnus pour leurs propriétés antiseptiques et anti-inflammatoires. En compresse froide, une solution d’alun calme les brûlures et notamment les coups de soleil.

Pratique et pas cher, on adopte l’alun !
La pierre possède autant d’usage que de formes :
– En spray, en bille ou en stick comme le propose la marque Déoroche, la pierre d’alun est pratique pour être emporté partout. Facilement transportable dans un sac à main, ce conditionnement est pratique pour les retouches discrètes et moins fragile que la pierre polie, donc idéal pour les maladroites !
– La pierre d’alun polie ou brute : elle s’utilise comme un déo à bille classique, appliquée sur les zones à traiter après avoir été mouillée à l’eau froide. Elle se rince après utilisation.
– En poudre, sous forme de talc à saupoudrer, l’alun empêche la formation des bactéries responsables des mauvaises odeurs. On l’utilise tout particulièrement sur les pieds, les aisselles, dans les chaussures et les chaussettes. Karawan vous propose par exemple cette forme de pierre d’alun.

Peu onéreuse, elle dure plus d’une année. Son seul inconvénient est qu’elle est fragile et ne survivra pas à une chute sur le carrelage de la salle de bain !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Spam protection by WP Captcha-Free