Auro, pour repeindre, décorer et nettoyer sa maison au naturel

Pourquoi est-ce important d’appliquer une peinture saine sur ses murs ?
Les produits de décoration classiques émettent beaucoup de composés organiques volatils (COV) car ils sont faits à partir de dérivés du pétrole. Benzène, styrène, formaldéhyde… Ces polluants chimiques restent dans l’atmosphère et peuvent, à terme, causer des allergies. Pour s’en débarrasser, il faut bien sûr aérer son intérieur au moins 10 minutes le matin et 10 minutes le soir, mais aussi faire attention aux matériaux que l’on choisi. Les peintures naturelles sont dépourvues de ces composés car elles viennent du monde végétal. Chez Auro, par exemple, nous utilisons de l’huile de ricin, de l’huile de lin, du dammar (une résine naturelle) ou encore de la cellulose (principal constituant du bois).

Comment le consommateur peut-il s’informer sur les émissions en polluants ?
Depuis le 1er janvier 2012, tous les produits de construction et de décoration doivent être étiquetés pour informer de leur niveau d’émission en polluants volatils. Le classement va de « A+ », pour de très faibles émissions, à « C », pour de fortes émissions. Nos produits sont, à 90%, notés « A + », c’est-à-dire qu’ils sont bons pour la qualité de l’air intérieur. Nous avons également obtenu d’autres certifications qui attestent de notre démarche, à l’instar de la norme « Jouets » qui garantit que les enfants peuvent mettre les objets peints à la bouche sans danger.

Parlez-nous un peu d’Auro. Comment est née la marque ?
Tout a commencé en 1983. L’idée était de proposer une alternative aux peintures polluantes dérivées de la pétrochimie grâce à des peintures, des huiles, des cires et des colles saines. L’entreprise n’utilise que des matières premières naturelles végétales, minérales et, en très faibles quantités, animales (cire d’abeille). D’ailleurs, tous les résidus secs de nos produits peuvent se mettre au compost. Mais à la fabrication, aussi, nous sommes sensibles aux pollutions que nous pouvons générer. C’est pour cela que nous travaillons la photosynthèse : les plantes absorbent du dioxyde de carbone et produisent de l’oxygène. Résultat, en 2007, nous avons été la première entreprise productrice de peinture a être certifiée « CO2 neutral enterprise », c’est-à-dire que nous sommes neutres en CO2.

Quels sont vos projets ?
Au printemps, nous allons sortir une nouvelle génération de peinture avec un nouveau liant appelé Replebin®. Elle sera recouvrable après 4h à 6h (au lieu de 24h), et pourra s’appliquer sur plusieurs types de supports (plâtre, fibre, intissé, bois, plastique, …). Sa particularité, c’est sa composition : nous avons supprimé l’huile de lin que nous utilisions comme liant (car il avait un effet jaunissant avec le temps) pour le remplacer par des esters de fruits et de plantes, qui permettront de garder un taux de blancheur élevé. L’odeur de la peinture disparaît très rapidement.

Que diriez-vous pour convaincre les consommateurs de se tourner vers vous ?
Je dirais que les peintures Auro sont saines et certifiées, qu’elles viennent de la nature et peuvent y retourner, qu’elles dégagent une odeur agréable, qu’elles sont résistantes, faciles à appliquer et très accessibles. Contrairement aux idées préconçues, les peintures naturelles Auro sont financièrement abordables tout en étant qualitatives.

D’après une étude de l’Agence nationale de sécurité sanitaire et du Centre scientifique et technique du bâtiment, la pollution intérieure figure parmi les premières causes de mortalité en France, avec 20.000 décès par an.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Spam protection by WP Captcha-Free