Bambinex, la couche lavable nouvelle génération

En quoi les couches lavables d’aujourd’hui sont-elles différentes de celles d’hier ?
Elles sont beaucoup plus pratiques pour les parents : le système de fermeture avec des épingles à nourrice a été remplacé par des velcros ou des pressions, les absorbants sont plus efficaces, les couches passent en machine… Chez Bambinex, nous proposons aussi deux tailles de langes (S1 de 3,5 à 10 kg, S2 pour + de 10 kg) et des culottes de protection ajustables qui évoluent avec bébé. Enfin, nous avons créé un feuillet absorbant biodégradable (en cellulose) qui peut se jeter aux toilettes.

Comment s’entretient le reste de la couche ?
Les couches et les culottes se lavent à 40° en machine (en utilisant exclusivement des lessives en poudre), et le séchage peut se faire soit au sèche-linge soit à l’air libre. L’idéal est de les laisser sécher au soleil car c’est un excellent détachant blanchissant naturel. Pour garantir une bonne rotation, il faut avoir quelques couches d’avance, au moins une douzaine. Je précise aussi qu’avant toute utilisation, il faut laver les couches-culottes et les doublures trois fois. Cela permet d’atteindre une absorption maximale des fibres de bambou.

Le bambou est-il le composant principal des couches ?
Non, il en existe aussi en fibre de coton, en microfibre ou en fibre de chanvre. Nous, nous proposons deux lignes : « Bambinex basic », en coton, et « Bambinex bamboo », en fibres de bambou. C’est la plante idéale pour se type de produit car le bambou est facile à cultiver, généreux et ne nécessite ni engrais ni pesticides. Il est aussi antibactérien et antiallergique par nature, doux, plus absorbant que le coton, et a la particularité de garder ses caractéristiques même après plusieurs lavages.

Comment avez-vous eu l’idée de vous lancer sur ce marché ?
C’est un de nos fournisseurs de tissu qui nous a introduit dans ce milieu. Il y a dix ans, quand Bambinex a été créé, les couches lavables revenaient à la mode, la demande était là. Nous avons donc imaginé nos premiers modèles. Depuis, nous veillons à proposer régulièrement des nouveautés : dernièrement, nous avons sorti des couches maillot de bain pour les nouveaux-nés ainsi que des coussins d’allaitement. En parallèle, nous travaillons sur une nouvelle création, des lingettes lavables, qui permettront de simplifier encore le moment du change.

Un dernier mot pour convaincre les parents d’adopter les couches lavables ?
Cela leur permettra de réaliser des économies, de préserver la santé de leur enfant et de préserver l’environnement. Avec les couches lavables, on économise jusqu’à 600 euros par enfant, et les économies s’additionnent au fil des naissances. Certaines communes offrent même des primes. Certes les modèles jetables offrent la garantie des fesses au sec, mais ils contiennent un gel absorbant qui assèche la peau, du plastique, et des substances toxiques. Bref, la peau de bébé ne respire pas. Ensuite, ces matières se retrouvent dans la nature. Le problème, c’est qu’elles ne sont pas valorisables : elles peuvent mettre 500 ans pour se décomposer ! Et chaque année, plus de 3,2 milliards de couches jetables sont utilisées en France, ce qui génère près d’un million de tonnes de déchets…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Spam protection by WP Captcha-Free