Barbecue : faites rimer été avec santé !

Ne pas respirer la fumée dégagée
Comme le tabac ou les feux de cheminée, le barbecue génère de la fumée et de l’air chaud qui contiennent du monoxyde de carbone (gaz incolore et inodore). Il faut donc s’en éloigner.

Privilégier une cuisson douce
Une cuisson à haute température (plus de 300°C) libère des composés chimiques potentiellement cancérigènes : les acides aminés hétérocycliques (HCA) et les hydrocarbures aromatiques polycycliques (HAP). Leur nocivité n’a été prouvée que chez l’animal et à des doses très élevées. « Les aliments doivent être cuits à la chaleur des braises et non pas au contact direct des flammes (qui atteignent des températures d’environ 500°C), rappelle l’Anses, l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation. Il est conseillé de ne pas dépasser une température de cuisson de l’ordre de 220°C, ce qui revient en général à placer la grille à au moins 10 cm des braises dans le cas d’un barbecue à cuisson horizontale ou mieux encore d’opter pour un modèle de barbecue à cuisson verticale. » Évitez de consommer les parties noircies et placez les aliments sur les bords de la grille plutôt qu’au centre. Pensez également à retourner souvent votre viande ou poisson. Enfin, si vous utilisez de l’allume-feu, ne mettez rien à cuire tant qu’il n’est pas complètement consumé.

Bien choisir ses produits
Au barbecue, plus la viande est maigre, mieux c’est ! Vous pouvez donc dégraisser votre morceau avant la cuisson (ce qui évite que les graisses ne coulent sur les braises et produisent des HAP), limiter les viandes riches en graisses, type viande rouge (boeuf, mouton) et saucisses, et favoriser les poissons et les légumes.

Préparer une marinade
En limitant la formation de composés cancérigènes, la marinade fait office de protection naturelle pour la viande. N’hésitez pas à ajouter des herbes aromatiques (thym, basilic, romarin…) qui libéreront des antioxydants phénoliques.

Nettoyer la grille
Pour commencer sainement votre prochain barbecue, vérifiez la propreté de votre grille et enlevez les traces noires (hydrocarbures).

Cuisiner solaire
On y pense moins, mais les barbecues et fours solaires existent ! Avec sa forme parabolique, le barbecue utilise le principe de la concentration des rayons pour cuire les aliments. Le four, quant à lui, est chauffé de l’intérieur et progressivement, ce qui permet une cuisson douce. Et avec tout ça, pas de dégagement de fumée ni de CO2. L’énergie que vous utilisez est gratuite et écologique !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Spam protection by WP Captcha-Free