Bien choisir le matelas de votre bébé

Phtalates, retardateurs de flammes… On connaissait ces composés toxiques dans les jouets pour enfants. Ils se cachent aussi dans le lit de bébé. En janvier dernier, des chercheurs de l’université du Texas, à Austin (États-Unis), ont analysé les composés organiques volatils (COV) émis par 9 matelas neufs, et 11 matelas anciens. Bilan : une dizaine de COV – dont certains nocifs – ont été identifiés. Ces composés se trouvent dans les mousses, les colles, les plastiques ou les tissus utilisés, et peuvent être inhalés lorsque l’on est couché. Un problème, quand on sait que les tout-petits sont particulièrement sensibles aux substances toxiques, et que leur cerveau se développe à cette période.

Cela étant dit, aucune étude sur l’exposition des nourrissons à ces substances n’a été menée. Les chercheurs de l’université du Texas encouragent donc la communauté scientifique à poursuivre les recherches, d’autant qu’ils ont trouvé plusieurs points intéressants. Tout d’abord, les émissions de COV sont réduites lorsqu’un protège-matelas recouvre le matelas. Ensuite, elles sont plus importantes lorsque le matelas est neuf, et que les mousses sont en polyuréthane. Enfin, les matelas anciens dégagent plus de phtalates – notamment le DEHP, récemment interdit – que les nouveaux.

Mais pour garantir un bon sommeil pour leurs enfants, les parents peuvent aussi respecter quelques règles de base :
– Choisir un matelas parfaitement adapté à la taille du lit, pour éviter que l’enfant ne se coince (33 x 72 cm pour un berceau, 60 x 120 ou 70 x 140 cm pour un lit)
– Opter pour un matelas ferme, qui ait une densité de 20 à 22 kg/m3
– S’assurer que la mention « conforme aux exigences de sécurité » apparaisse
– Préférer un matelas bio, en fibres naturelles, et certifiés – Oeko Tex, par exemple. Le latex naturel, le Tencel (réalisé à partir de pulpe de bois) et le bambou aident à réguler la température de bébé, et repoussent les bactéries. De son côté, la fibre de coco offre une circulation de l’air optimale et prévient les allergies.
– Enfin, penser au matelas double-face : coton ou lin pour l’été, et laine biologique pour l’hiver.

Photo : (C) Jiri Hera – Fotolia.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Spam protection by WP Captcha-Free