Bio Planète : un véritable engagement avec ses producteurs

Vous souhaitez mettre vos partenaires à l’honneur, pourquoi ?
Depuis la fondation de notre huilerie il y a 32 ans, le principe d’un commerce basé sur des partenariats forts et sur la solidarité et le respect est un des piliers de notre philosophie d’entreprise tout comme la transformation exclusive de matières premières issues de l’agriculture biologique. Pour illustrer cette volonté, nous avons créé, il y a quelques années, notre logo UNIS & BIO. Les produits répondant plus particulièrement à nos exigences en matière de commerce solidaire et de respect social affichent sur leur bouteille notre logo Unis & Bio. Pour la plupart de ces produits, notre démarche s’est conclue avec un processus de labellisation en commerce équitable (Fairtrade/Max Havelaar ; Ecocert Equitable) notamment avec les partenaires de pays plus lointains.

En parlant de pays lointains, quelles ont été les premières huiles « exotiques » venues étoffer votre gamme ? 
Très tôt, 
Bio Planète a produit de l’huile de sésame avec son partenaire, l’association Burki’Nature, basée au Burkina Faso. Cela a été l’un de nos premiers projets de commerce équitable. Cette association a été créée autour du sésame pour permettre aux agriculteurs d’avoir une rémunération décente et de construire un puits. Nous travaillons également l’avocat au Kenya, l’arachide en Chine, l’argan au Maroc, l’olive en Tunisie : toute une gamme certifiée commerce équitable.

La démarche de commerce équitable est donc ancrée dans votre entreprise ?
Oui, c’est une de nos valeurs fondamentales. Par exemple, nous travaillons depuis dix ans aux Philippines pour l’huile de coco, avec un programme fort que nous avons développé avec un partenaire local. Ce dernier travaille avec 600 petits agriculteurs bio. Nous souhaitons officialiser ce partenariat à travers une certification « commerce équitable ».


Quel est concrètement le soutien que vous apportez aux producteurs locaux ?
Pour l’avocat par exemple, depuis 2010, nous avons un projet certifié Ecocert avec notre partenaire local. Ce partenaire travaille avec des producteurs au centre-ouest du Kenya, des familles qui cultivent un nombre restreint d’avocatiers, à qui nous permettons d’améliorer la qualité et les variétés des avocats, ou une meilleure gestion de l’eau, avec une production plus régulière et plus importante, en évitant les risques de sécheresse. De manière concrète :  

 Le partenaire a introduit un système de préfinancement : Les paysans reçoivent 50 % de la rémunération 2 à 4 mois avant la récolte- ainsi ils sont capables de payer l’école pour leurs enfants, les taxes pour l’université etc.
 En 2010, un projet a été lancé pour distribuer gratuitement de graines de desmodium aux producteurs d’avocat. C’est une sorte de trèfle qui maintient l’humidité dans le sol et sert à la fois d’engrais et d’aliment pour bétail.
 Notre partenaire a établi un programme de formation afin d’améliorer les compétences des fermiers en termes d’agriculture biologique, de traçabilité etc.

Avez-vous d’autres projets en cours ?
Nous allons continuer à nous impliquer avec tous nos producteurs, que ce soit en France, en Europe ou au niveau mondial. Nous avons effectivement d’autres projets en tête, mais il est encore trop tôt pour en parler.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Spam protection by WP Captcha-Free