Bonneterre, les saveurs de vacances au coeur des produits bio

Quelles sont les valeurs propres à Bonneterre ?
Derrière Bonneterre, il y a un homme : Robert Bonneterre, qui, dans les années 1960, quand l’agriculture intensive explosait, avait envie de remettre les choses en place, d’avoir des produits plus sains, plus naturels. Il participe alors à la construction du cahier des charges bio en France. À l’époque il avait un triporteur et parcourait la France à la recherche de savoir-faire. C’est sur ces valeurs-là que la marque s’est construite, à la recherche de produits authentiques.

Ces savoir-faire sont ceux des artisans avec lesquels vous travaillez. Comment se construisent vos relations avec vos fournisseurs ? 

Avec notre maître chocolatier, Gastone, c’est une passion qui nous lie depuis plus de vingt ans ! À l’époque ce chocolatier n’était pas certifié bio mais possédait une réelle expertise sur la qualité des chocolats. Nous avons alors fait en sorte de l’aider dans sa démarche de conversion et travaillons encore avec lui sur nos chocolats.

Comment allez-vous chercher de nouveaux membres pour agrandir la famille Bonneterre ? 
Pour notre jambon de Vendée, par exemple, c’est une personne de l’équipe qui y a goûté pendant ses vacances ! Nous sommes ensuite remontés jusqu’au charcutier, responsable d’un atelier de transformation. Puis, nous avons découvert un éleveur, Paul Emmanuel, qui travaille avec son père sur une exploitation de cochons bio.

D’autres découvertes de vacances vous ont-elles inspiré de nouveaux produits ? 
Nous avons une grosse dynamique d’innovation, avec une trentaine de nouveaux produits chaque année. Il y a une belle histoire similaire sur le cannelé, avec à son origine des vacances à Bordeaux. Nous avons également un beau partenariat avec l’un de nos fournisseurs en Normandie, qui a un savoir-faire autour des sablés. Avec lui, nous avons développé des recettes jusque dans la gamme des biscuits sablés, dont celui au parmesan AOP, que j’adore. Pour ce qui est de nos perspectives, nous travaillons sur la création de nouvelles filières, notamment fromagère et charcutière, toujours en tissant des liens avec les producteurs et les éleveurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Spam protection by WP Captcha-Free