Les astuces DIY de Claire #3 : le Tawashi

Le Tawashi (à ne pas confondre avec Yamakasi, ou Tamagoshi) est une lavette japonaise tricotée ou crochetée. Elle s’utilise traditionnellement avec des coquilles d’œufs finement broyées pour laver les woks, casseroles et différents plats de cuisine.

Ici le but est de recycler les chaussettes orphelines et/ou trouées, les collants filés, les leggings déchirés, les manches de pull, ou de t-shirt fonctionnent bien aussi.

Vous pourrez ainsi confectionner de petites “éponges” qui auront une durée de vie bien plus longue que celles du commerce, et vous aurez aussi évité d’augmenter la taille de votre poubelle.

Continue reading “Les astuces DIY de Claire #3 : le Tawashi”

Les astuces DIY de Claire #1 : le Bee Wrap

J’ai testé pour vous, un DIY qui  permet d’éviter l’utilisation de film étirable (qui est un PVC) ou de papier aluminium. Réduire la taille de sa poubelle est devenu une nécessité au vu des montagnes de déchets que l’activité humaine génère.

Votre tissu enduit de cire, appelé Bee Wrap, servira à emballer un sandwich ou le goûter des petits, un morceau de pain, de fromage, du beurre, des fruits ou des légumes entamés, à couvrir un bol ou une assiette…

Continue reading “Les astuces DIY de Claire #1 : le Bee Wrap”

Ma cuisine Zéro Déchet : Les repas à emporter

Utiliser des sacs à vrac pour transporter ses courses alimentaires : fait. Les stocker dans des contenants en verre : fait. Si l’on a l’habitude de prendre ses repas à la maison, on n’a guère besoin de plus dans notre chemin vers une cuisine (presque) zéro déchet. En revanche, si notre vie professionnelle ne nous permet pas de rentrer chez nous au déjeuner, ou, tout simplement, si l’arrivée prochaine du printemps rime pour nous avec pique-nique sur l’herbe et autres repas d’extérieur, les choses se corsent ! Mais pas question pour autant de laisser le jetable s’inviter à notre table…

Continue reading “Ma cuisine Zéro Déchet : Les repas à emporter”

Ma cuisine Zéro Déchet : Les courses et la conservation

BILLET ZD VRAC 2

S’il est bien une pièce de la maison productrice de déchets, c’est la cuisine ! En cause, parfois, nos habitudes de consommation, mais aussi et surtout les innombrables emballages utilisés par les industriels pour protéger les denrées alimentaires. S’il est difficile de lutter contre cette pratique, nous pouvons tenter d’être acteurs du changement par le bas, en revoyant notre manière d’acheter puis de conserver ce que nous mangeons. Has been les sacs à vrac et bocaux ? Pas si sûr !

Continue reading “Ma cuisine Zéro Déchet : Les courses et la conservation”

La luminothérapie, mon soleil automnal

101 BILLET LUMINO 1

Arrivés au cœur de l’automne, nous avons plus souvent le moral dans les chaussettes. En cause ? Le soleil, qui nous manque : quand on se lève, il fait encore nuit… Et quand on rentre, le soleil est déjà couché. Sans compter le changement d’heure, qui déboussole notre horloge biologique. Et si la luminothérapie pouvait nous aider à contrer ce petit blues automnal ? Continue reading “La luminothérapie, mon soleil automnal”

Mon repas au boulot équilibré et (presque) zéro déchet !

P1010074 (2)

 

Ah, les repas au travail ! Las de voir les kilos s’accumuler sur la balance, à force de plats préparés ingurgités à toute vitesse entre deux dossiers, vous vous demandez comment faire pour équilibrer votre assiette…Sans pour autant consacrer le peu de temps libre qu’il vous reste en rentrant chez vous à cuisiner ! Ce sans parler de la quantité de déchets générés par la consommation quasi quotidienne de plats…Et si on vous disait que la lunchbox peut vous aider dans votre quête d’un repas au travail équilibré et (presque) zéro déchet ? Continue reading “Mon repas au boulot équilibré et (presque) zéro déchet !”

L’extracteur de jus : l’investissement aux multiples usages !

Cet appareil est de plus en plus répandu dans nos cuisines, et ses nombreuses utilités sont à tort sous-estimées. On pourrait croire qu’un extracteur de jus sert à faire des jus et rien que des jus… Oui, mais pas seulement !

C’est un appareil bien plus polyvalent que son nom l’indique. Bien sûr, chaque modèle est différent, et mon but n’est pas de vous décrire les différents critères pour bien choisir votre extracteur en fonction de votre budget (pour cela il existe de nombreux sites Internet, vous pouvez déjà commencer par lire cet article).

En effet, je préfère plutôt vous parler du potentiel de cette machine, quelle que soit la marque que vous choisissez, et peut-être vous aider à sauter le pas en répondant à quelques questions que l’on me pose souvent… Continue reading “L’extracteur de jus : l’investissement aux multiples usages !”

Détendez-vous avec les produits Zen’Arôme

Rhume, toux, grippe… Les huiles essentielles sont de redoutables alliés pour prévenir et traiter les virus de l’hiver. Utilisés en diffusion atmosphérique, ces concentrés actifs de plantes assainissent l’air intérieur et dégagent les voies respiratoires.Les explications de Sébastien Vignal, co-fondateur de la marque Zen’Arôme, leader européen dans la fabrication et la distribution de systèmes de diffusion des huiles essentielles.

Versapers 4G, la nouvelle génération d’extracteur de jus

Riches en vitamines et en fibres, les jus de fruits et légumes frais seraient de redoutables alliés santé. Pourtant, leur qualité diverge selon l’appareil utilisé. A la différence des centrifugeuses, les extracteurs de jus préservent tous les nutriments des végétaux. Versapers, une marque hollandaise, en propose depuis 2009 et le succès ne se dément pas. Olivier Vandenbulcke, responsable chez Versapers, nous présente le dernier modèle.

Le plastique, si fantastique ? Comment j’ai contourné la question pour la conservation des aliments

Le plastique, c’est pratique. Oui, mais.

Au-delà de son impact écologique, son usage en tant que contenant alimentaire est de plus en plus controversé, de par la migration éventuelle de produits toxiques sur les aliments qu’il contient, et que nous ingérons. Et sans même évoquer l’aspect sanitaire, le goût des aliments est souvent altéré par la conservation dans un contenant en plastique, sans compter que celui-ci se colore vite, ce qui ne met pas en appétit !

Nous avons tous entendu parler du bisphénol A, qui ne peut depuis 2011 entrer dans la composition des biberons en polycarbonate pour nourrissons. Toutefois, l’Autorité Européenne de Sécurité des Aliments (EFSA), a estimé dans son dernier rapport, publié en janvier 2015, qu’aux niveaux actuels d’exposition, le BPA est sans danger pour la santé de l’ensemble des consommateurs, nourrissons inclus, et ce malgré la réduction du « niveau sans danger » du BPA, qui reste bien au-dessus des expositions les plus élevées, toutes sources confondues (cosmétiques, contenants alimentaires…). Continue reading “Le plastique, si fantastique ? Comment j’ai contourné la question pour la conservation des aliments”