Référendum huile de palme 3/3 : les enjeux sociaux-économiques

Dans notre premier article, nous avons abordé les impacts santé de l’huile de palme, et nous avons bien différencié l’huile de palme vierge de l’huile de palme hydrogénée. Le second article portait sur les impacts environnementaux de cette production, et nous avons confirmé que la production conventionnelle est une véritable catastrophe, et que depuis peu une production biologique d’huile de palme voit le jour dans de meilleures conditions, mais que cela reste une goutte d’eau. Il reste donc un troisième aspect à aborder et non des moindres, c’est l’aspect socio-économique. En effet, les producteurs d’huile de palme (Malaisie, Indonésie et Colombie) se trouvent dans l’hémisphère sud, tandis que les consommateurs (Europe, Inde, Chine et Etats-Unis) se trouvent eux, dans l’hémisphère Nord. Parce qu’elle est peu mécanisée au niveau de la cueillette des fruits, la culture du palmier à huile permet directement ou indirectement de faire vivre des millions de personnes dans les pays où elle en place : 590 000 personnes en Malaisie, 5 millions de personnes en Indonésie (source : Alliance Française). Mais d’un autre côté des populations sont expulsées pour pouvoir déforester leurs territoires (voir la vidéo du grand JD). Penchons nous aujourd’hui sur l’humain face aux énormes enjeux économiques de cette production.

Continue reading “Référendum huile de palme 3/3 : les enjeux sociaux-économiques”

Décryptez vos cosmétiques

Vous avez déjà essayé de lire la composition de votre crème de jour ou de votre shampoing, mais vous avez vite abandonné de peur de souffrir d’une grave migraine ? En effet, les cosmétiques ont une liste d’ingrédients qui peut paraître obscure, mais pourtant cette liste INCI est faite de manière à ce que tout le monde la comprenne. Et là vous êtes en train de vous dire que j’ai complètement craqué…
INCI est le sigle de la Nomenclature Internationale des Ingrédients Cosmétiques (International Nomenclature of Cosmetic Ingredients). Elle a été mise ne place en 1973 par une association de fabricants de produits cosmétiques américaine, et elle est obligatoire en Europe depuis 1999. Cette nomenclature scientifique, standardisée et internationale, garantit une dénomination unique quel que soit le pays dans lequel est commercialisé le produit fini. On y trouve des noms latins, qui désignent les produits naturels (en général des extraits végétaux), et des noms anglais qui désignent les substances de synthèse. Il n’est pas toujours évident de bien comprendre cette liste, qui semble réservée aux scientifiques initiés, mais vous verrez que ce n’est finalement pas si compliqué !
Continue reading “Décryptez vos cosmétiques”

L’arnica Montana, c’est quoi ?

Il existe une trentaine d’espèce d’Arnica appartenant à la famille des Asteraceae. Seules deux espèces poussent en Europe, notamment en montagne (les autres se trouvent en Amérique du nord), dont l’Arnica Montana, une chance pour nous ! Cette plante herbacée aux jolies fleurs jaune/orangé est un indispensable de votre trousse de secours ! Toxique à l’état brut, cette plante se révèle être une panacée lorsqu’elle est transformée en huile infusée (voir les macérats huileux, faites-les!).

En effet, ce remède ancestral fera des miracles sur les contusions, les petites foulures, les chocs, ou encore les hématomes. Il pourra aussi soulager les piqûres d’insectes, les furoncles, ou les petites inflammations du quotidien.

Continue reading “L’arnica Montana, c’est quoi ?”

L’orge, une céréale à boire et à manger

L’orge commune (Hordeum vulgare) est une céréale de la famille des Poaceae, bien qu’ayant une forte ressemblance physique avec le blé. Elle fait partie des plus anciennes céréales cultivées. Bien adaptée au climat méditerranéen, rustique, elle a été la principale céréale cultivée dans l’Antiquité grecque, où elle servait a préparer des galettes et/ou des bouillies. L’orge est caractérisée par des épis aux longues barbes, par des tiges dressées, robustes, poussant en touffes et pouvant atteindre de 60 à 120 cm. L’orge est l’une des premières céréales domestiquées. Présente en Asie occidentale, dans la vallée du Nil, et dans le nord-est de l’Afrique, il y a plus de 15 000 ansEn Europe au Moyen-âge, le pain fait à partir d’orge et de seigle était la nourriture de base des paysans, tandis que les classes supérieures consommaient du pain de blé. Dans les aliments de base des tibétains, on trouve le tsampa, qui est une farine d’orge grillée.

Continue reading “L’orge, une céréale à boire et à manger”

5 minutes pour manger mieux

Vous pensez que cuisiner demande de la disponibilité ? Si certains plats demandent en effet un peu de préparation et de temps de cuisson, il y a pourtant plein de basiques que vous pouvez préparer en un rien de temps. Vous y gagnerez en goût et en santé, car vous serez maître de la composition. Et puis, le fait maison, avec amour, a toujours un goût d’inoubliable… Voici quelques exemples de produits industriels que vous pouvez préparez vous même, vite fait et bien fait !

Continue reading “5 minutes pour manger mieux”

Rien ne sert de courir, vous pouvez marcher !

Voilà quasiment 4 millions d’années que l’homme est bipède. Grace aux ascenseurs, aux tapis roulants, aux escalators, et aussi aux divers transports à notre disposition, nos pieds ont tendance à rester gentiment rangés sous le bureau ou posés sur la table basse devant la télévision. Praticable par tous et à tous les âges, la marche est une activité d’endurance d’intensité moyenne, qui permet un bon entretien du système cardio-vasculaire, de s’oxygéner, et de se dynamiser, tout en douceur. Pratiquée avec régularité, au moins 30 minutes par jour, elle purifie l’organisme de ses toxines, elle améliore le transit intestinal et elle soulage les tensions du quotidien.

Continue reading “Rien ne sert de courir, vous pouvez marcher !”

Référendum huile de palme 2/3 : L’impact environnemental

Le débat sur l’huile de palme fait rage et l’on ne peut nier la catastrophe environnementale, notamment en Indonésie et en Malaisie qui produisent 85% de l’huile de palme conventionnelle consommée dans le monde, soit environ 48 millions de tonnes/an (on trouve aussi ce type de production en Afrique et en Amérique du sud). Du fait de sa forte rentabilité (rendement moyen : 4 tonnes/hectare), les forêts primaires sont détruites pour laisser place à une monoculture de palmiers à huile. S’ensuit alors la perte d’une biodiversité autrefois foisonnante : faune et flore tropicales sont en voie d’extinction, et les populations locales se voient expulsées de leurs territoires. Cette monoculture intensive pollue et appauvrit également les sols. Parallèlement une production d’huile de palme biologique s’est développée, représentant 12 millions tonnes annuelles, principalement en Colombie et au Ghana.

Continue reading “Référendum huile de palme 2/3 : L’impact environnemental”

Les macérats huileux, faites-les !

Lorsque l’on parle de macération huileuse, qu’est ce qui vous vient à l’esprit ? Un jus infâme qui stagne depuis un bon moment ? Des odeurs nauséabondes ? Que nenni ! D’après sa définition, un macérât huileux est une technique d’extraction d’une partie des principes actifs d’une plante, en “l’infusant” dans une huile. L’huile se comporte alors comme un solvant et devient le support des propriétés actives du végétal. Ce type de préparation renforce les propriétés des huiles, tout en ajoutant les actifs des plantes macérées. Les macérats peuvent être utilisés en cuisine, en cosmétique, en soin, tout dépend des huiles et des plantes choisies. Vous connaissez tous et toutes l’huile infusée à la truffe, ou au romarin, et bien ce sont des macérats huileux ! Vous voulez en savoir plus et apprendre à les faire vous même ? C’est par ici…

Continue reading “Les macérats huileux, faites-les !”

Focus sur l’huile essentielle d’Arbre à Thé

L’arbre à thé ou tea tree (Melaleuca alternifolia) est un arbre de la famille des Myrtaceae originaire d’Australie. Il n’a rien à voir avec le théier (Camellia sinensis). Lhuile essentielle est produite à partir des feuilles et des tiges de cet arbuste par entraînement à la vapeur d’eau. Ses feuilles sont en forme d’aiguilles, elles sont persistantes, coriaces, d’un vert bien brillant. Elles contiennent environ 2% d’huile essentielle. Cet arbre grandit dans les marécages, le long des cours d’eau, sur les sols argileux et sablonneux de l’est australien. Il est cultivé en Australie, sa région d’origine, mais aussi en Chine, au Zimbabwe, en Nouvelle-Zélande, aux Etats-Unis… Son huile essentielle est généralement utilisée pour ses propriétés antibactériennes et antifongiques. C’est un incontournable de ma trousse familiale d’aromathérapie, l’infirmière en chef des bobos du quotidien ! Vous souhaitez savoir pourquoi ?

Continue reading “Focus sur l’huile essentielle d’Arbre à Thé”