Cet été, débranchez!

Dominique Delport, PDG de Havas Media France, l’a constaté dans l’étude que son cabinet a menée en 2012* : « Certains (internautes) veulent se déconnecter pour ‘réapprivoiser’ leur temps. Ils revendiquent cette position, assument cet anticonformisme, en ont marre de passer leur vie à regarder celle des autres, retrouvent le plaisir de lire, de sortir, de voir des amis réels.» Ces internautes ont entre 25 et 49 ans, sont diplômés, et veulent pouvoir se passer d’Internet dans leur vie personnelle, sauf pour des cas précis (payer ses impôts, effectuer une transaction, chercher un itinéraire…). Il faut dire que, d’après l’étude, plus de 27% des Français répondraient à des mails professionnels après le travail ou le week-end. Dans ce contexte, la « digital detox » (désintoxication numérique) connait un franc succès. Mais comment se déconnecter ? Voici nos suggestions.

Pour vos vacances :
– Saint-Vincent-et-les-Grenadines (Etat insulaire des Caraïbes) envoie aux touristes un guide expliquant le fonctionnement des vacances sans technologie et les accompagne sur place grâce à un coach de vie qui donne ses conseils pour ne pas se laisser envahir par Internet.

– Du Spa marin du Val André à l’Hôtel Quincy dans le centre de Washington, quelques établissements proposent aussi de vous « confisquer » vos ordinateurs, tablettes et smartphones à votre arrivée, si vous le souhaitez. Votre matériel vous est rendu à la fin du séjour.


– Certaines agences de voyages surfent aussi sur la vague, comme Voyageurs du monde qui a réunit, au sein de sa formule «
 slow connection », des voyages « pour se concentrer sur l’essentiel » : une maison-musée dédiée à la mémoire de Gandhi à Johannesburg, un hameau isolé à Milia (Crète), un village de pêcheurs au Costa Verde…

Chez vous :
fixez-vous des limites en définissant des périodes où vous surfez et d’autres non, grâce à une alarme par exemple. Bien sûr, occupez votre esprit : rangement, ménage, shopping, jardinage, cours de musique, engagement associatif… Enfin, sortez ! Rassemblez vos amis autour d’un verre, d’un diner ou d’une partie de bowling.

Des applications
peuvent également vous aider : sur les Mac ou PC, « Freedom » bloque l’accès à Internet pour 8 heures, « Anti-Social » (Mac) ferme les réseaux sociaux, et « Digital detox » (Android) désactive le téléphone pendant un certain laps de temps.

Quelques chiffres : 

  • – D’après l’étude Havas Media*, près de 20 % des Français sont coupés des nouvelles technologies : 7,2 % redoutent l’effet intrusif de l’Internet, 4 % manquent d’intérêt et de formation, 3,8 % n’ont pas les moyens de s’équiper, et 3,4 % se déconnectent volontairement pour ne pas passer à côté de la vie réelle. 

  • – 64% des foyers avaient un accès web chez eux en 2010, contre 12% en 2000 (Insee) 

  • – Entre le travail et le domicile, les Français surfent en moyenne 3h57 par jour (Insee) 

  • – Pour 42 % des sondés, Internet est inquiétant, voire même incontrôlable (76 %) (étude Ifop pour Enjeux publiée le 7 juin 2013)

*datée du 11 septembre 2012



Paramètres§1234567890-=BackspaceTabqwertyuiop[]Returncapslockasdfghjkl;’shift`zxcvbnm,./shiftEnglishDeutschEspañolFrançaisItalianoPolskiPortuguês???????alt alt

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Spam protection by WP Captcha-Free