Cinq objets zéro déchet à shopper sur Greenweez

Le zéro déchet est plus que jamais tendance mais surtout essentiel à intégrer à nos comportements de consommation. Par des gestes réfléchis, qui souvent sont très simples à mettre en place, la réduction de nos déchets peut être significative très rapidement. L’enjeu est de simplement reconnecter avec des méthodes qui finalement ne sont pas si révolutionnaires puisqu’elles étaient monnaie courante du temps de nos grands-parents. Par exemple la semaine dernière nous avons vu qu’utiliser les serviettes hygiéniques lavables pouvait nous faire faire une économie de 100 à 150kg de déchets sur l’espace d’une vie. Ce qui est considérable. Maintenant imaginez vous attaquez à tous les aspects de votre consommation et de votre mode de vie pour en réduire les impacts ?

Le chantier parait insurmontable et c’est ce que je me suis moi-même dit dans un premier temps. Pour vous familiariser avec le concept du zéro déchet je vous conseille de lire l’ouvrage Zéro Déchet de Béa Johnson, la papesse du mouvement, la femme qui ne produit qu’un petit litre de déchet non-recyclables par an. Arriver à cet “idéal”, s’il en est un, est indéniablement un long chemin, et pour ma part je suis partisane des petits efforts qui vont construire ce chemin d’une nouvelle façon de consommer et même, dans le cas du zéro déchet, de vivre. Foncer tête baissé dans le zéro waste va créer des frustrations et surtout beaucoup de dépenses d’un coup. Voilà pourquoi j’ai voulu vous aiguiller vers des objets qui sont des petits investissements et qui vous habitueront à ne plus jeter, à laver, à réutiliser, à refuser la facilité de nos modes de consommation. Ce sont pour ma part, les premiers objets que j’ai acquis quand j’ai découvert le mouvement écolo, et quelques mois voire années plus tard, j’en suis satisfaite et ils font partie de mes nouvelles habitudes.

1 – Bouteille isotherme en Inox – Qwetch : rien de plus simple qu’une gourde pour éviter les déchets. Lors de vos sorties, de vos pique-niques et même en festival, pensez à toujours avoir une gourde sur vous. Cela vous évitera de craquer pour une bouteille en plastique à la durée de vie éphémère dans vos mains mais trop longue en ce qui concerne sa dégradation. Et puis c’est tout aussi important de vous garder hydrater toute la journée. La bouteille Qwetch existe en différents coloris, conserve vos boissons chaudes 12 heures (le thé en hiver ♥) et vos boissons froides 24 heures.

2 – Sac à Vrac – Ah ! Table ! : le vrac est la révolution de mon cheminement vers le zéro déchet. Ne plus être dépendante des supermarchés, faire mes courses en magasin bio, y choisir mes fruits et légumes et les mettre dans des pochons que j’utiliserai indéfiniment me ravit. Et la règle est applicable pour les céréales, les légumineuses, et à peu près tout ce qui peut se vendre en vrac. A la clé ? Des économies puisque vous ne payer plus le marketing et surtout un vrai geste écologique puisque vous n’avez plus aucun emballage.

3 – Shampoing solide – Secrets de Provence : quand on a gouté à l’efficacité des shampoings solides, difficile de revenir en arrière ! Secrets de Provence a été un des premiers à se positionner sur le secteur et vous en trouverez pour tous les types de cheveux. Un pain de shampoing solide équivaut à, environs, deux bouteilles de shampoings, il dure donc très longtemps ce qui en fait un produit très économique. Et comme le produit est sous forme solide, il n’y a pas d’emballage ou la plupart du temps un emballage compostable.

4 – Bocal – Le Parfait : pas de zéro déchet sans la Rolls Royce des bocaux, les le Parfait. Nous parlions de vrac plus haut, et bien les bocaux, dans la diversité qu’ils offrent, accueilleront toutes vos denrées, et sublimeront vos placards ! Oui, oui des pois chiches, des lentilles et du quinoa en bocal feront des objets déco très tendance 😉. Vous pouvez également les utiliser pour faire vos courses, chez le fromager ou le boucher pour éviter le papier plastifié qui emballe vos aliments. Et l’une des utilisations que j’adore en faire est de créer des salades en bocal, à emporter et à secouer avant le repas. Sachez également que pour vos aliments frais, les bocaux en verre et plus largement les contenants en verre sont à préconiser.

5 – Lingettes démaquillantes lavables – Lamazuna : le lavable revient en force et ce n’est pas pour déplaire à la planète ! Ici je vous propose d’investir dans des lingettes lavables que vous pourrez utiliser avec uniquement de l’eau pour vous démaquiller complètement. Un nouveau geste beauté qui vous fait du bien, les cotons étant en microfibre et qui vont considérablement alléger la poubelle de votre salle de bain.

Et voilà pour ma sélection spéciale, j’espère que celle-ci vous a plu et que ces objets du quotidien vous convaincront de réduire vos déchets facilement.

Prêt(e) à passer le cap du zéro déchet ? 

 

 

3 thoughts on “Cinq objets zéro déchet à shopper sur Greenweez

  1. Gourdes Qwetch deja testeespour toute la famille, elles sont belles et top autant pour le froid que pour le chaud, et resistantes.
    Shampoing solide deja teste aussi, hyper pratique, sent super bon et dure longtemps, mes filles l’adorent !

  2. Personnellement, j’apprécie le “zéro déchet”, qui pour moi se réfléchit aussi avec le “upcycling”.

    Donc je vais acheter, effectivement, savon et shampoing solide, qui sont écologiquement et économiquement des “incontournables”.
    Les couches lavables et protections hygiéniques lavables, c’est vraiment intéressant aussi. Pensons également aux chiffons à la place des essuie-tout en papier, bref à tout ce qu’on achète juste pour pouvoir les jeter ensuite alors qu’il est simple, écologique et économique, de prévoir du “réutilisable” à laver avec le reste du linge.

    Par contre, achetant encore des aliments conservés dans des bocaux en verre (non, je ne fais pas toutes mes confitures, et n’ayant pas de jardin, je ne fais pas de conserves de légumes d’été mais les achète, plutôt en bocaux), je les utilise depuis des lustres pour conserver les céréales et légumes secs, également pour emporter des gouter individuels (salades de fruits ou compote), pour conserver au frais la sauce salade maison faite pour la semaine etc. Bref simple, et qui permet d’éviter d’acheter des portions individuelles plus onéreuses tant à l’achat que pour la planète.
    Et pour les sacs à vrac… j’ai trouvé que faire des tee-shirts des enfants devenus trop petits… petite couture très simple à faire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Spam protection by WP Captcha-Free