Collier d’ambre pour bébé, bonne ou mauvaise idée ?

L’arrivée des premières dents n’est pas une partie de plaisir. Bébé a mal, crie, pleure. Les parents, eux, enchainent les nuits blanches. Pour soulager les douleurs, le collier d’ambre serait "la" solution miracle.

L’ambre, résine naturelle utilisée depuis des siècles dans la fabrication de bijoux, aurait des vertus thérapeutiques, notamment pour améliorer la circulation du sang ou lutter contre les inflammations. Bien qu’aucune étude scientifique à ce jour ne prouve les vertus des colliers en ambre, certains parents observent un soulagement des maux dentaires chez leurs petits, une fois que ceux-ci sont équipés de leur collier.

Mais d’après la Société française de pédiatrie, l’utilisation de colliers d’ambre comporte des risques chez les plus petits : ingestion voire strangulation. Ainsi, en 2012, elle tirait la sonnette d’alarme : « Plusieurs cas d’étranglement ont été rapportés chez des enfants dont le collier (de dentition ou non) s’était coincé à un barreau du lit ou à un crochet. D’ailleurs, certains pays comme le Canada, les États-Unis ou l’Australie recommandent d’éviter le port de collier ou de chaînettes avant l’âge de 3 ans et recommandent également de les enlever systématiquement lorsque l’enfant dort. »

Difficile pour autant de légiférer sur le sujet, car les colliers d’ambre ne sont ni des articles de puériculture ni des jouets. Mais compte tenu de l’ampleur du phénomène (40 à 45% des parents y auraient recours*), de nouvelles recommandations ont été émises en France : les colliers ne doivent libérer aucun petit élément en cassant et ce, sous une force de traction inférieure à 25N. Ensuite, des mises en garde sur les risques éventuels doivent accompagner le collier.
Certaines marques, comme BalticWay, ont décidé d’aller plus loin en changeant, par exemple, le montage du fermoir. Ainsi, les colliers dépassent les exigences de la norme en matière de sécurité : ils cèdent sous une force de 12N. Un noeud, présent entre deux perles consécutives, permet également d’éviter que les perles ne se libèrent en cas de rupture.

Si vous souhaitez soulager naturellement les douleurs liées aux poussées dentaires de votre bébé, sachez que d’autres solutions existent, comme l’homéopathie (Chamomilla ou Belladonna), les anneaux de dentition, ou le gel gingival.

Le point de vue de Greenweez
« La sécurité de nos produits est notre priorité, c’est pourquoi nous avons choisi de travailler exclusivement avec Balticway, dont la politique produit est axée essentiellement sur la sécurité et la qualité. Nous apprécions et partageons leur niveau d’exigence. Concernant les vertus réelles ou supposées des produits en ambre, nous avons fait le choix de laisser la décision aux parents. »

*Etude menée de mars à juillet 2011 au sein des services d’urgences pédiatriques du CHU de Toulouse et de pédiatrie du centre hospitalier général de Montauban auprès de 29 parents.

Crédit photo : fotosand / Fotolia

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Spam protection by WP Captcha-Free