Comment mettre fin au gaspillage alimentaire ?

Une quantité impressionnante de produits alimentaires est mise à la poubelle chaque année.
Les bons gestes à poser et le travail des organismes de lutte contre le gaspillage peuvent changer cette situation.

 

 

 

 

Des organismes dévoués et efficaces

Selon les statistiques de la Food Alimentation Organisation (FAO-ONU), le tiers de la production alimentaire mondiale serait jeté aux ordures. Sensibilisées par ce problème, des organismes, des banques alimentaires et autres initiatives ont mobilisé leurs ressources et leurs moyens.
On a vu apparaître dans plusieurs villes de France et de Belgique des mouvements tels que Partage ton frigo, qui s’implante au cœur de communautés existantes pour encourager la distribution des produits en surplus ; ou encore, Eqosphère, une plateforme collective qui récupère les invendus alimentaires.
Tous ces efforts collectifs ont lancé un véritable courant de la récupération alimentaire.

 

Les bons gestes à poser

Nous avons souvent tendance à laisser de côté des légumes et des fruits qui nous semblent imparfaits. Il ne faut pas hésiter à acheter ces produits excellents, puisque leurs défauts esthétiques n’altèrent en rien leur qualité nutritionnelle et leur goût ; sans oublier qu’ils coûtent moins cher.
De façon humoristique, on les appelle « les gueules cassées »; ces produits se retrouvent désormais sur les étalages des marchés sous l’appellation « Quoi ma Gueule ? ».

En planifiant les repas d’avance, en se procurant que ce dont on a besoin et en congelant les surplus, on perd moins d’aliments. La lunchbox constitue une autre manière d’utiliser les gueules cassées et les restes, tout en économisant.

Aussi, vérifiez les dates de péremption : la mention DLC indique la date limite de consommation du produit, tandis que DLUO concerne les produits « à consommer de préférence avant… ».

One thought on “Comment mettre fin au gaspillage alimentaire ?

  1. Enfin ! Depuis longtemps je trouvais scandaleux d’appliquer des prix de “beauté” aux fruits et légumes ! Ne serait-ce qu’au regard des personnes qui ne peuvent manger à leur faim, nous, nous nous permettons d’imposer des …mensurations aux fruits et légumes…les autres ? au rebut ! Il a fallu une crise économique pour remettre quelques idées en place.
    Ceci étant, les fruits “quoi ma gueule” (appellation rigolote !) ne se trouvent pas partout on dirait !?
    Sont-ils invités dans toutes les régions où là aussi, il y a une sélection snobinarde ? (genre : “quoi ? bouhhh ! pas chez nous les fruits pas beaux !!) ????

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Spam protection by WP Captcha-Free