Echo-Mer : «Chaque petit geste est un début de changement positif pour la Planète»

Estimant que développement durable et préservation du milieu marin sont étroitement liés, David Beaulieu crée l’association Echo-Mer en 2001, dans le but de développer nos gestes éco-citoyens et ainsi réduire notre empreinte environnementale. Gestion et diminution des déchets, alternatives aux pesticides, compostage…sont autant de problématiques abordées par l’association lors de ses nombreuses actions de sensibilisation. Elle oeuvre par ailleurs concrètement via la collecte et la revalorisation de matériaux destinés au rebut (voiles, poches à huîtres, bouchons de liège, néoprène), participant ainsi à la création d’emplois locaux et respectueux du milieu marin. 

Marion : Quels seraient les premiers gestes à adopter pour une réduction des déchets à la source ?

Echo-Mer : Au quotidien, de nombreux comportements faciles à adopter permettent de réduire considérablement nos déchets : recycler, composter, éviter le suremballage, réparer les objets plutôt que les jeter, apposer une étiquette « stop pub » sur notre boite aux lettres, donner ou vendre nos vêtements, et bien d’autres !  Chaque petit geste est un début de changement positif pour la planète.

Marion : La collecte et la revalorisation de matériaux vous paraît-elle applicable à une plus grande échelle ? 

Echo-Mer : Pour l’instant, notre association se focalise sur notre département, la Charente Maritime, mais toute initiative de revalorisation des déchets à une plus grande échelle – que ce soit par nous, ou par une autre organisation – peut être instaurée. Une fois que l’on a compris que chaque objet peut avoir droit à une seconde vie, il suffit de se lancer…

Marion : Pour revaloriser ces matériaux, vous faites appel à des entreprises locales. La création d’emplois locaux respectueux du milieu marin est-elle primordiale pour vous ?

Echo-Mer : Nous pensons qu’il est nécessaire d’être cohérents dans nos actions, et nous avons mis en oeuvre une réelle démarche de Développement Durable. Plusieurs partenariats sont en place, avec Ovive à Périgny, qui broie nos bouchons de liège, et avec un Etablissement de Service et d’Aide par le Travail (ESAT) à Arvert, pour la fabrication de nos corbeilles en poche à huitre. Tous nos autres produits sont faits main par notre couturière, sauf les T-shirts en coton biologique « Ecoute ta mer », réalisés par Conscience à La Rochelle.

A quoi bon faire revaloriser des matériaux à l’autre bout du pays, voire du monde, quand on peut travailler localement, de manière respectueuse de l’homme et de l’environnement ? 

Marion : Vous menez régulièrement depuis votre création des actions auprès du grand public sur des thématiques liées au développement durable. Avez-vous pu observer une modification des comportements au fil du temps ?

Echo-Mer : Depuis 15 ans, notre association sensibilise les jeunes (et les moins jeunes) à l’éco-citoyenneté. De nombreux changements de mentalité ont eu lieu. La plus grande évolution observée est générationnelle : les élèves d’écoles élémentaires sont déjà conscients et très informés concernant la problématique de l’environnement, bien plus qu’à l’époque ! Il est essentiel de continuer à transmettre à ces enfants, qui sont notre avenir, mais aussi aux adultes, qui font notre présent, un message de respect : de soi, des autres, ainsi que de notre Terre et Mer.

Marion : Pour finir, quelles sont les différentes manières de vous soutenir pour que vous puissiez continuer de mener à bien votre mission ?

Echo-Mer : Bien évidemment un don financier, en achetant nos produits, en nous versant des gouttes d’eau sur LILO, en ouvrant un livret Agir avec le Crédit Coopératif, ou en adhérant à l’association compte beaucoup dans la balance afin de nous aider dans nos démarches. 

Mais plus simplement, chacun peut aussi nous apporter ses bouchons de liège, combinaisons en néoprène, voiles ou poches à huitre. Toute action est bienvenue : échanger ses idées avec nous, parler de nos actions autour de soi ou venir participer à nos éco-manifestations. Ce sont aussi ces moments de partage et d’humanisme qui nous aident à continuer nos actions.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Spam protection by WP Captcha-Free