Et si vous preniez vos fruits et légumes bio au distributeur ?

« Nous voulions nous rapprocher des nouveaux modes de vie des consommateurs. Le distributeur, c’est génial, on peut venir à toute heure », expliquent Magali et Denis Dorques, les deux maraichers heureux propriétaires du premier distributeur automatique de fruits et légumes certifié bio de la région, au Midi Libre. Le principe est simple : Magali et Denis Dorques remplissent les 20 casiers climatisés de la machine avec leur production qu’ils vendent sous forme de lots (spécial ratatouille, panaché de crudités, fruits de saison…). Les clients viennent acheter les produits quand ils le souhaitent : ils n’ont qu’à glisser un billet dans le distributeur et taper le numéro du casier qui les intéresse. Côté prix, il faut compter entre 3 et 7 euros par lot.

Pour nombre d’agriculteurs, ce système assure de nouveaux débouchés et revenus qui aident à maintenir les exploitations à flots, malgré l’achat de la machine à près de 15 000 euros. Seule contrainte pour les maraichers : le réapprovisionnement, qui peut se faire jusqu’à trois fois par jour. Les consommateurs, eux, ont la garantie de trouver des produits frais et de qualité souvent moins chers que sur les marchés ou dans les supermarchés et qu’ils peuvent venir chercher à toute heure.

Ce système, plus répandu en Allemagne et en Suisse, s’installe doucement en France. Plusieurs distributeurs sont déjà en service : sur la route de Brie à Périgny-sur-Yerres dans le Val-de-Marne, à Gattières près de Nice, à Pierreville en Normandie, à Saulny près de Metz, à Castéra-Verduzan dans le Gers…

Photos : à Guingamp (Côtes d’Armor), les produits de Jimmy et Gwendoline Jourdain sont cultivés sans traitement ni engrais chimique. Ils sont spécialisés en variétés anciennes, dont 180 variétés de tomates.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Spam protection by WP Captcha-Free