Graffiti végétal écologique : la guérilla verte est annoncée !

Le graffiti mousse pour peindre les murs en mode écolo
On les appelle aussi graffitis verts ou éco-graffitis car ils sont une nouvelle alternative aux colorants chimiques utilisés pour gaffer. Plus écolos, ils sont moins odorants que les peintures, moins violents pour les murs que les jets d’acide et moins salissants que les colorants et peintures utilisés habituellement pour le street art. Doux et moelleux au toucher, cette forme de graffitis est entièrement écologique puisqu’elle n’utilise pas d’aérosols. Il lui suffit simplement pour se développer, d’un peu d’eau et d’un bon emplacement !

La tendance verte en milieu urbain
Dans toutes les grandes villes du monde la tendance est à l’écologie sauvage. Une forme de vandalisme positif dont le but est d’exploiter la moindre parcelle disponible, publique ou privée pour y faire pousser des végétaux, des minis espaces verts et d’alerter l’opinion et les pouvoirs publics sur la nécessité de créer une biodiversité de proximité dans les villes. Ce phénomène s’inspire de la guérilla verte menée à New-York dans les années 70 par Liz Christy qui fit pousser des fleurs dans sa ville afin d’interpeller les pouvoirs publics contre la ségrégation raciale et sociale.

Tout comme pour le street art, les graffitis végétaux ne sont autorisés que sur des murs, tunnels et sites aménagés. On retrouve dans de nombreuses métropoles une tendance verte plus officielle qui témoigne d’une prise de conscience de plus en plus palpable des bienfaits des végétaux en milieu urbain.

Comment réaliser cette forme de décoration écologique ?
Choisissez l’endroit. Prenez de préférence, un mur en béton, recouvert ou non d’un crépit ou d’un enduit, un mur de pierre. Évitez une exposition au soleil en privilégiant les emplacements au Nord.

Les ingrédients dont vous aurez besoin :
– De la mousse végétale
– Du yaourt nature non aromatisé
– Un peu d’eau ou de bière
– Un peu de sucre

Rincer la mousse pour bien enlever la terre des racines, la casser et la broyer dans un mixeur.

Ajouter le yaourt, l’eau (ou la bière) et le sucre et mélanger le tout de manière à obtenir une texture semblable à celle de la peinture classique.

Appliquer avec un pinceau la mousse/peinture là où vous souhaitez la voir pousser.

Entretenez votre graffiti chaque semaine en l’aspergeant d’eau pour que la mousse pousse bien (en particulier si la surface est sèche) ou pour remettre une couche de peinture/mousse.

Alors pour ou contre les green graffitis ?

Photo : Anna Garforth

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Spam protection by WP Captcha-Free