Petit guide de bon usage des cosmétiques maison

Vous avez peut-être pu voir passer quelques recettes de cosmétiques maison sur Greenweez Magazine. Je reviens aujourd’hui sur les points essentiels qui font de la cosmétique maison une activité agréable et sûre à la fois. Avant, pendant et après la réalisation de cosmétiques, il y a quelques précautions à prendre pour réaliser des préparations sans risque. En fin d’article, je vous donne également mes astuces pour se débarrasser du “gras” laissé sur le matériel après certaines recettes :

Précautions d’hygiène : stérilisation et conservation 

Avant de réaliser une recette cosmétique, pensez à bien vous laver les mains. C’est une première étape importante avant la stérilisation de votre matériel.

D’ailleurs, pourquoi stériliser son matériel ? Les micro-organismes sont absolument partout, et si vous voulez que vos préparations ne soient pas contaminées, il faut en plus d’une hygiène irréprochable, stériliser son matériel pour éviter leur prolifération. C’est encore plus important quand vous utilisez des ingrédients aqueux comme les hydrolats (eaux florales), l’eau ou le gel d’aloe vera : les cosmétiques qui contiennent une phase aqueuse peuvent devenir de vrais nids à bactéries. Il existe deux méthodes pour stériliser votre matériel :

  • stériliser à l’eau bouillante (tout sauf plastique) : mettez votre matériel dans une casserole d’eau bouillante à 100°C pendant 10 à 15 minutes, en laissant la casserole sur le feu. Après ces 10 minutes, sortez le matériel et laissez sécher à l’air libre sur une serviette ou un torchon propre
  • désinfecter à l’alcool : il vous suffit de pschitter de l’alcool à 90°C sur votre matériel et de laisser l’alcool s’évaporer

Lavez-vous les mains après avoir désinfecté vos ustensiles et avant de passer à l’étape recette. Pour ce qui est de la conservation de vos recettes, préférez des flacons pompe ou avec pipette plutôt que des pots, plus sensibles au développement de bactéries (sauf si phase grasse uniquement). Conservez vos préparations sensibles au développement de bactéries (si phase acqueuse) au frais et utilisez-les au plus vite. Jetez votre préparation à la moindre formation de moisissure, apparition d’odeur suspecte ou changement d’aspect.

  • Pour vos préparations à base d’huile et beurres ajoutez 1% de vitamine E au total.
  • Pour vos préparations avec phase aqueuse (eau, hydrolat, aloe vera) utilisez un conservateur de type cosgard ou isocide à hauteur de 0,6% du total de la préparation.

Précautions d’utilisation : huiles essentielles et test cutané

A titre personnel, je ne peux pas faire une recette cosmétique sans y mettre d’huile essentielle ! Pourtant les huiles essentielles ne sont pas anodines et il faut faire attention à leur usage. Voici la liste des 10 précautions majeures d’utilisation des huiles essentielles :

  • Les huiles essentielles sont liposolubles (solubles dans l’huile mais pas dans l’eau). Si vous voulez les mélanger à de l’eau ajoutez de l’argile, du gel d’aloe vera, du miel, du sel ou un dispersant de type solubol.
  • Elles ne doivent pas être appliquées trop près des yeux, sur les muqueuses ou dans les oreilles.
  • Gardez-les hors de portée des enfants et ne retirez pas le codigoutte/compte-goutte des flacons.
  • Elles sont déconseillées aux femmes enceintes de moins de 3 mois, aux femmes allaitantes, et certaines sont même déconseillées après 3 mois. Elles sont également déconseillées aux personnes épileptiques, hypersensibles, ayant un problème de santé ou sous traitement. Sauf sur avis médical, n’utilisez pas d’huiles essentielles chez les enfants de moins de 3 ans.
  • Si vous êtes allergiques ou que vous faites de l’asthme, évitez d’inhaler les huiles essentielles sous forme humide (bol d’eau chaude) ou à même le flacon.
  • Faites attention au chémotype qui est la “famille” de l’huile essentielle. Ex : lavande vraie VS lavande aspic
  • Seules quelques huiles essentielles peuvent s’appliquer pures sur la peau comme les huiles essentielles de tea tree, palmarosa et lavande aspic. Dans la majorité des cas, il vaut mieux les diluer.
  • Certaines huiles essentielles sont photosensibilisantes, comme celles de la famille des agrumes (citron, pamplemousse, etc). Ne les appliquez pas jusqu’à 6 heures avant exposition au soleil.
  • Certaines huiles essentielles sont dermocaustiques (elles irritent et brûlent la peau), comme les huiles essentielles de cannelle ou de cyprès.
  • Ne dépassez pas les doses conseillées.

Avant d’appliquer allègrement votre nouvelle recette sur votre peau ou vos cheveux, faites un test cutané dans le pli du coude pour savoir si votre peau ne risque pas de faire de réaction.

Comment faire le test dans le pli du coude ? Il vous suffit de mettre 1 goutte de votre préparation dans le pli du coude et d’attendre 48h avant application sur le reste du corps.

Nettoyer ses ustensiles après réalisation des cosmétiques maison

Pour enlever le gras d’ingrédients tels que les beurres et huiles végétales, il suffit de mettre du produit vaisselle (sans le diluer) et frotter les ustensiles et le matériel. Si le gras a du mal à partir, placez le matériel dans du vinaigre blanc, de l’eau bouillante (tout type de matériel sauf plastique) et ajoutez une pincée de gros sel. Laissez la solution agir pendant quelques minutes et repassez au liquide vaisselle.

Vous êtes plutôt cosmétique maison ou produits déjà prêts?

2 thoughts on “Petit guide de bon usage des cosmétiques maison

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Spam protection by WP Captcha-Free