Huiles essentielles, comment bien les choisir

De manière générale, privilégiez toujours les huiles essentielles biologiques, 100% pures et naturelles, intégrales ou complètes. La dénomination latine doit figurer sur le flacon : elle seule permet de reconnaître la variété exacte au sein de l’espèce botanique et d’éviter les confusions. Privilégiez les huiles portant les labels HECT et HEBBD qui certifient la qualité du produit fini.

Les différentes utilisations possibles
Par la peau : la voie cutanée. Appliquez-les en frictions ou en massages sur des zones nerveuses spécifiques. Autre idée, ajoutez-les à l’eau de votre bain.
Par la bouche. Faites-les fondre sous la langue. Plus pratiques, les capsules ou gélules.
Par le nez : les voies olfactive et respiratoire. Humez-les dans un flacon ouvert, sur un mouchoir, dans un inhalateur ou dans l’air via un diffuseur. Dans ce dernier cas, l’idéal, c’est une diffusion deux à trois fois par jour pendant une vingtaine de minutes maximum.

Précautions d’emploi 
Faites un test préalable pour détecter toute allergie : appliquez une goutte d’huile essentielle sur le pli de votre coude et attendez cinq minutes pour voir si des rougeurs apparaissent. Ensuite, tenez les flacons bien fermés hors de portée des enfants, à l’abri de la chaleur. A savoir également : ne vous exposez pas au soleil après toute application. Des contre-indications existent aussi pour les femmes enceintes et allaitantes, ainsi que pour les enfants. Enfin, certaines huiles, comme le tea tree et le lemongrass, ne s’utilisent jamais en application pure sur la peau.
 
En cette saison automnale, misez sur des agrumes comme l’orange douce, contre les coups de blues, la fleur d’oranger, contre les angoisses, et la mandarine rouge, qui aide à se relaxer. La menthe poivrée et l’eucalyptus radié sont de bons alliés pour garder la forme, notamment en cas de rhume. Dans la chambre de votre enfant, vous pouvez utiliser de l’huile essentielle de lavande pour le calmer en fin de journée : mettez le diffuseur en marche en son absence, et arrêtez-le environ trente minutes avant qu’il ne vienne se coucher. 

Si vous n’êtes pas encore prêt à faire vos propres mélanges, rassurez-vous, il existe des mélanges prêts à l’emploi, des synergies. Le but ? Assainir l’air, dégager les voies respiratoires, chasser les idées noires, se revitaliser, lutter contre le mal des transports, retrouver le sommeil, se déstresser…  Vous en trouverez, entre autres, chez Florame, Nature Sun Aroms ou encore Herbes et Traditions.

Crédit photo : © jedi-master – Fotolia.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Spam protection by WP Captcha-Free