J’ai testé l’épilation à lumière pulsée avec Beurer

Peut-être que certains se demanderont ce que fait un épilateur à lumière pulsée sur le site Greenweez, un site écologique pour une vie plus saine… et je le comprends.

Alors, oui, pour un mode de vie plus écologique, on peut choisir de ne plus se raser/épiler les poils…. ce qui m’arrive l’hiver où je laisse plus facilement traîner entre deux épilations.
Mais les beaux jours arrivant, il m’est impossible d’afficher des jambes et des aisselles poilues, voire le maillot à la piscine.
Et j’ai la malchance, si on peut dire, d’avoir des poils qui repoussent vite, mal (poils incarnés), qui s’épilent mal,… bref, j’ai un peu tout testé et rien ne me satisfait vraiment:
  • Rasoir manuel: je me coupe, et il faut le faire plusieurs fois par semaine (je suis paresseuse et actuellement je n’ai plus le temps de perdre 10 min sous la douche, trois fois par semaine), et en plus le rasage manuel entraîne des déchets: au mieux les lames pour un rasoir rechargeable, plus du gel à raser qui polluera l’eau…
  • Rasoir électrique: moins de déchet (à part l’appareil quand il ne fonctionne plus), pas de coupure, pas besoin de le faire sous la douche avec du gel à raser… cette solution me convient mieux, mais l’inconvénient c’est que ça repousse toujours très vite.
  • La cire: sur moi ça fait mal, ça n’arrache que les 3/4 des poils (et encore je suis gentille), et ça repousse au bout de 10j (épilation en institut en plus !)

  • La crème dépilatoire: pas mieux que le rasage, et je n’aime pas du tout l’idée de me mettre de la crème bourrée de produits chimiques potentiellement très toxique sur la peau.
  • L’épilateur électrique: ça me prend plus de temps que le rasoir (45min pour demi-jambes et aisselles au minimum contre env 15-20 min), si je le fais sous l’eau, il reste des poils, et repousse des poils sous 7 à 10j, donc pas vraiment rentable par rapport au rasoir au final. Sinon, pour la douleur je m’y suis habituée. Par contre, j’ai une tendance à avoir des poils incarnés à la repousse… aïe. Pas trop de déchets non plus, sinon l’appareil en fin de vie.
A noter que le rasoir électrique et l’épilateur électrique utilisent de l’énergie.
Voilà donc que parmi toutes ces solutions épilatoires, aucune ne me convient vraiment.
Maintenant, il y a des épilateurs à lumière pulsée, comme le BEURER IPL7000.

Certes, il fonctionne avec de l’énergie, il faut se raser juste avant en plus, mais si ça fonctionne, les séances s’espacent, les rasages intermédiaires aussi… et du coup, ça consomme moins que les autres solutions électrique. Et on en revient à quasiment ne plus se raser/s’épiler ! (et sans avoir de poils !)
Cela fait un moment que j’avais envie de tester cette méthode.
Ayant les poils très blonds à blonds foncés, je n’ai pas la couleur de poils idéal pour une bonne efficacité.
De plus, j’ai parcouru pas mal de blogs parlant de ces appareils, mais bien trop souvent, les blogueuses avaient le type de poils parfait, c’est à dire très foncé sur peau très claire. Pour ma part, j’ai la peau claire, mais elle bronze l’été. Donc vraiment pas le top.
Greenweez est le seul à m’avoir suivi dans cette aventure. J’ai tout de même choisi cet épilateur comme si je l’avais entièrement payé. A ce jour, vous n’aurez que mon premier avis sur cette méthode avec l’IPL7000.

En effet, j’ai voulu vous parler de mes premiers résultats après les 4 premières séances, mais je vous tiendrai au courant de la suite un peu plus tard.

Pourquoi le Beurer IPL7000 ?

Alors, premièrement, l’IPL7000 est filaire, et je pense que c’est une très bonne chose. J’ai trop vu de commentaires comme quoi la recharge d’un sans fil était longue – il faut prévoir à l’avance, et qu’en plus la charge ne permettait même pas de faire une séance complète ! Pour avoir eu des épilateurs sans fil, je sais aussi que ceux-ci sont moins durables dans le temps (quelques fois seulement 2 ans).

Il est assez compact, un peu plus gros qu’un épilateur, mais on le glissera facilement dans nos bagages si besoin.
Je regrette juste qu’il n’y ait pas de pochette pour le transporter.
Il est un des moins cher du marché. Environ 150€ pour 100000 flashs. C’est très intéressant par rapport à la concurrence et 100000 flashs devraient largement laisser de quoi faire nos séances.
Il fonctionne théoriquement sur les peaux claires à foncées, mais pas les peaux noires.
Il fonctionne sur les poils blonds à noirs, pas sur les blancs et éventuellement sur les roux parfois.
Evidemment, les résultats seront meilleurs si la peau est claire et les poils bien noirs, et beaucoup moins bons sur des poils blonds très clairs ou une peau foncée.
Un tableau récapitule les niveaux d’intensité suivant la couleur de peau et la couleur de poil (1 à 3).

Les précautions d’usage

Concernant les précautions d’usage, il est facile de se procurer le livret sur le site de la marque.
On n’en retient essentiellement qu’il faut éviter d’utiliser l’appareil si on est enceinte ou si on allaite. Pendant la grossesse, je veux bien, mais moi-même j’allaite en ce moment et je l’utilise quand même. Après, je n’ai pas été sujette au masque de grossesse.
Pas d’utilisation non plus sur une peau irritée, rougie par des coups de soleil ou des grains de beauté. Mais il peut-être facile d’éviter les zones irritées ou les grains de beauté s’ils ne couvrent pas toute la zone.
Et là où il faut faire le plus attention, c’est bien sûr l’exposition solaire. En gros, les 2 premiers mois de traitement, ainsi que les 15 jours avant, il vaut mieux éviter toute exposition. Je pense que cela n’empêche pas de se mettre en jupe, mais à condition de ne pas rester plus de 15 min au soleil, et avec une protection d’au moins SPF30 voire 50. Ensuite, il faut éviter l’exposition au soleil 15 jours avant une séance, et ne pas s’exposer 48h après. Ainsi, lorsque l’on passe à une séance toutes les 4 semaines, on a un petit laps de temps (environ 10j) où on pourra s’exposer un peu…. mais pas trop au risque d’avoir la peau trop bronzée (il faudra d’ailleurs peut-être revoir à la baisse le niveau d’intensité). Et je conseillerai de toujours bien utiliser une bonne protection solaire.
Il faut éviter aussi l’usage de l’autobronzant.
Il faut éviter toute crème ou produit avant la séance, ainsi que du déodorant ou anti-transpirant après le traitement.
Ensuite, il est fortement recommandé de faire un essai au moins 48h avant la séance sur la zone à traiter.
L’essai se résume à trois flashs: intensité 1, on se déplace un peu, flash d’intensité 2, on se déplace encore et dernier flash d’intensité 3. Et ce, pour chaque zone à traiter (demi-jambes, cuisses, aisselles, maillot,..).
On ne fera que 2 flashs si le tableau indique un niveau de 1-2 pour notre type de peau.
Si aucune réaction n’est visible sous 48h et que le niveau maximum est supportable, on peut y aller, sinon, il est recommandé de voir un médecin.

La méthode

Avant les séances et entre deux, il faut uniquement raser la zone, pas d’épilation, ni de crème dépilatoire. J’ai choisi le rasage électrique car plus pratique.
J’ai choisi de traiter pour commencer 2 zones: les demi-jambes (incluant le genoux et le haut des cuisses) et les aisselles.
J’ai passé le test avec succès le 13 mai.
Pour le planning, les 4 premières séances sont espacées de 2 semaines, ensuite les 4 suivantes, d’un mois. Après les 8 séances, c’est selon le besoin.

Ma première séance s’est déroulée le 16 mai, soit trois jours plus tard.

J’ai pris soin de me raser juste avant (pour les demi-jambes, je l’avais fait la veille).
Pour les demi-jambes, j’ai choisi d’utiliser la fonction Glide, qui consiste à rester appuyer sur le bouton et à glisser l’appareil après chaque flash.
J’ai mis un niveau d’intensité à 3 pour toutes les zones.
Le ressenti est une légère chaleur, parfois de légers picotements très brefs sur les aisselles.
J’ai mis au total une dizaine de minutes pour chaque demi-jambes et 1 min par aisselle, ce qui fait qu’en moins de 25 min j’avais fini.
Ce que je peux dire de cette première séance, c’est qu’il faut faire attention aux flashs. En effet, même s’il y a une sécurité, il m’est arrivé que l’appareil sorte un flash alors que j’ai relâché le bouton juste avant. J’attends donc toujours un petit peu après avoir relâché le bouton pour vérifier qu’il a bien fini.
Ensuite, la lumière peut paraître forte. Je vous conseille d’utiliser l’appareil dans une pièce bien éclairée. En effet, dans la pénombre, les flashs vous feront plus mal aux yeux.
Il est recommandé de ne pas passer deux fois au même endroit lors d’une même séance, hors il est difficile de savoir exactement où on est déjà passé… comme il n’y a pas de résultats visible immédiatement comme avec un rasage ou une épilation.
Enfin, j’ai été surprise par la durée de la séance qui dure moins longtemps qu’une épilation classique.
Entre les deux traitements, je ne m’attendais pas à des résultats flagrant, même à rien du tout.
Il paraît que des poils peuvent tomber tout seuls 10 à 15 jours après la séance. Pour tout vous dire, je n’en ai vu tomber aucun. J’ai juste remarqué quelques toutes petites zones clairsemées sur les jambes, là où les poils sont les plus foncés.
E1+7J
E1+7J
J’ai aussi quelques poils incarnés sur la jambe gauche.
J’en suis alors à 3 semaines depuis ma dernière épilation. Je ne me fait pas trop d’idées.
J’ai du faire au total 2 rasages entre les 2 séances, avec des poils bien visibles à la repousse mais comme je suis souvent en pantalon…
Par contre, pour les aisselles, c’est prometteur car j’ai environ le quart de la zone où aucun poil n’a repoussé !

Ma deuxième séance s’est déroulée 15 jours plus tard, le 31 mai.

Niveau 3 toujours.
Rasage juste avant comme recommandé.
Même ressenti, même durée de traitement.
Quelques jours plus tard (4 pour être exacte), à la repousse, je remarque une zone sur les jambes toute douce. En gros une bande qui part du bas devant et côté interne des 2 jambes de 4 cms de large et de 15 cms de haut. Quasiment le désert à part peut-être 2 ou 3 poils très blonds qui ne se voient pas. J’en suis surprise. Je n’ai rien vu tomber, et j’en suis à plus de 4 semaines depuis ma dernière épilation classique (autrement dit, je suis un ours normalement à ce stade là).
J’ai aussi une petite zone toute douce sur le haut du mollet.
J’ai toujours plein de toutes petites zones sans poils sur le devant côté extérieur.
C’est marrant parce qu’on dirait que ça marche mieux sur la jambe droite que la gauche…
Sur les aisselles, je n’ai que quelques poils qui repoussent… pour l’instant.
A noter, sur mes jambes, sur les zones où à priori ça ne repousse plus, on ne voit plus les poils sous la peau. Je sais, avec ma peau fine, on voit jusque sous ma peau… je ne vous dit donc pas la galère supplémentaire avec mes poils. Et du coup, ne plus voir les poils sous la peau, ça me fait une peau bien nette.
E2+5J
E2+4J
J’ai du raser mes jambes (pas les aisselles) à E2+6J (Epilation n°2 +6J) car après quelques jours en pantalon, je voulais ressortir la jupe et au niveau des poils ça faisait un peu juste. J’ai pris soin de ne pas me mettre trop au soleil, et j’ai surtout sorti la protection solaire.
A E2+9J, j’ai encore les jambes toutes douces, quelques poils ont repoussés, mais pas besoin de raser à nouveau.
A E2+12J, j’ai calculé que j’ai environ 80cm2 de peau sans poils en moyenne par jambe, plus une impression qu’il y en a moins aux autres endroits mais c’est moins flagrant. Comme je dois avoir une surface de 800cm² par jambe sans les genoux (à vu de nez), je dirai que j’ai au moins 15% de poils en moins. La zone que j’avais remarquée s’étend, et ce, toujours sans avoir vu de poils tomber.
Sur les aisselles, c’est vraiment flagrant, je dois encore avoir au max 25% de poils.
C’est vrai qu’après la 1ère séance c’est frustrant de ne pas voir d’amélioration tout de suite, mais je ne pensais pas qu’après 2 séances, au bout de 27 jours, je verrai autant de résultat.
Ce qui est marrant, c’est que des poils qui avaient repoussés il y a quelques jours ne sont plus là. Le résultat est donc évolutif entre les séances.
E2+12J
E2+12J

Ma troisième séance s’est déroulée 15 jours après la 2ème, le 14 juin.

Niveau 3 toujours.
Rasage juste avant comme recommandé.
Pour le ressenti, au niveau des jambes, il y a un endroit où ça a limite brûlé (en sensation, parce que ma peau n’a pas été brûlée).
J’ai mis moins de 30 min pour les 2 zones.
E3+4J: J’ai rasé le matin les jambes, parce que quelques poils faisaient 1/2 cm, pour faire place nette, mais en fait, on ne sentait même pas la repousse, mes jambes étaient encore toute douces. Ca faisait plutôt comme une repousse après épilation qu’après un rasage… le top !
E3+13J
E3+13J

Ma quatrième et dernière séance a eu lieu le 28 juin.

Niveau 3.
Rasage juste avant. Mon dernier rasage remontait à 6 jours.
Les poils qui avaient repoussés faisaient au moins 2mm, mais il n’y en avait pas partout. Dixit Chéri, ils ne se voyaient pas, j’aurai pu me mettre en jupe… c’est vrai qu’ils sont plus fins, mais je trouvais tout de même qu’on pouvait trop les voir suivant la lumière.
Pour la quantité de poils en moins, ça devient difficile d’estimer. Je dirai qu’il y en a un peu plus (en moins) qu’avant la troisième séance, mais je ne saurai dire s’il y en a 20% en moins ou 1/3… alors on va dire 25%. Ca me parait réaliste.
Pour les aisselles, y’a pas à discuter, il doit m’en rester 10%, pas plus. Après cette séance, j’espère les avoir tous éradiqués.
Pour la sensation, j’ai évité la zone sensible derrière les genoux et je n’ai eu aucun soucis, pas même de picotement.

E4+14J: J’arrive au terme de la première partie du traitement.

Je commence ce premier bilan par les aisselles parce que ça va aller vite.
En effet, même s’ils ne sont pas complètement éradiqués comme je l’aurai espéré, il ne m’en reste plus que peut-être 10 poils par aisselle, et ils ne se voient quasiment pas alors que je me suis rasée cette zone il y a une semaine !
Allez, pour la dernière, je vous mets une photo de mes aisselles.
Aisselles E4+14J (dernier rasage + 7J)
Pour les jambes, c’est un peu moins bien, mais je suis quand même contente de ce premier résultat parce que je m’attendais à pire vu mes poils au départ.
Comme toujours, pas facile de faire une estimation, mais je ne pense pas trop me tromper en disant que j’ai 40% de poils en moins. Cela diffère selon les zones car à l’intérieur des jambes ça fonctionne beaucoup mieux. J’ai aussi une petite moitié des genoux sans poils qui repoussent.
La promesse étant de jusqu’à 50% de poils en moins au bout de 3 à 4 séances, et ayant un type de poils loin du cas le plus facile, je pense qu’on peut dire que c’est pas mal.
E4+14J
E4+14J
Par contre, contrairement aux aisselles, il me faut toujours raser tous les 3/4 jours environs si je veux être impeccable. Car tant qu’il y aura encore suffisamment de poils, ça sera plus que nécessaire.
Le rasage se fait tout de même un peu plus rapidement puisque moins de poils à raser.
Quant aux poils incarnés, j’en ai quand même eu quelque uns, mais vraiment pas beaucoup et des tout-petits.

 

La suite ?

Et bien je continue évidemment !
Prochaine séance programmée dans environ 15j puisque j’en suis maintenant à une par mois.
J’ai bon espoir pour que les poils sur les jambes diminuent encore peu à peu. C’est vrai que ça peut paraître long comme traitement, les résultats ne sont pas visibles de suite, mais je serai super heureuse si j’arrive à m’en débarrasser !
Je vous tiendrai au courant de la suite dans quelques mois.
A bientôt et bonnes vacances !