J’aime la Galette, savez-vous comment ?

La galette des Rois est un dessert vendu et consommé en France à l’occasion de l’Épiphanie, fête chrétienne qui célèbre la visite des rois mages à l’enfant Jésus. L’épiphanie est célébrée le premier dimanche de Janvier (traditionnellement 12 jours après Noël). L’usage veut que l’on partage la galette en autant de parts que de convives, plus une :  c’est « la part du Bon Dieu » ou « la part du pauvre ». Une fève est cachée dans la galette, et la personne qui l’obtient devient le roi (ou la reine) de la journée et a le droit non seulement de porter une couronne, mais aussi de choisir sa moitié.

En France, la galette des Rois est à l’origine un gâteau à base de pâte feuilletée, dorée au four et accompagnée de confiture. Elle a depuis été fourrée avec diverses préparations : frangipane, fruits, crème pâtissière, chocolat, etc… Dans le Sud de la France, on sert un “royaume”, une brioche aux fruits confits en forme de couronne, parfumée à la fleur d’oranger.

La galette des rois semble trouver son origine dans les Saturnales. Durant ces fêtes, les Romains inversaient les rôles, et désignaient un esclave comme « roi du jour ». Au cours du festin, au sein de chaque grande “famille”, les Romains utilisaient la fève pour tirer au sort le « Prince du désordre ». Au 16ème siècle, en France, le gâteau a été source de litiges entre les boulangers et les pâtissiers, chacun souhaitant s’octroyer le monopole de sa vente. François 1° accorda finalement ce droit aux pâtissiers. Les boulangers trouvèrent le moyen de contourner cette décision en substituant des galettes, aux gâteaux des rois. Pour la recette de la galette à la frangipane, merci à Marie de Médicis, seconde épouse d’Henri IV. En quittant son pays natal, elle se fit remettre la recette d’une crème à base de poudre d’amande, élaborée par le cuisinier de son  soupirant, le comte Frangipani. La recette fut ensuite adoptée par la Cour de France.

L’emploi de la fève (une graine) trouve son origine chez les Grecs, elle est le symbole du solstice d’hiver et de la fécondité, car c’est le premier légume qui pousse au printemps. Ils les utilisaient pour élire leurs magistrats. Les Romains votaient pour le maître des Saturnales de la même manière. L’Église luttera longtemps contre cette coutume païenne. À partir de 1870, les graines de fève furent remplacées par des figurines de porcelaine, en forme de bébés emmaillotés, signe de fécondité. Puis durant les années 1960 les fèves sont en plastique.Les collectionneurs de fèves sont appelés des fabophiles.

N.B : La frangipane est un mélange de 1/3 de crème pâtissière et de 2/3 de crème d’amande (beurre pommade, sucre, amandes en poudre, farine, crème fleurette, œufs). Son goût est souvent renforcé par de l’arôme d’amande amère.

Greenweez vous propose deux Galettes bio et sans gluten : 

350 g – 10,45€

 

 

280 g – 13,07€

 

 

 

2 thoughts on “J’aime la Galette, savez-vous comment ?

  1. La crème frangipane : 2/3 de crème pâtissière, 2/3 de crème d’amandes. On se croirait chez Pagnol!!! avec 4/3 elle doit être rudement bonne. LOL

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Spam protection by WP Captcha-Free