Je mange quoi en octobre ?

Châtaignes, noix, noisettes… En octobre, les fruits à coque débarquent sur les étals de marchés. Ils seront accompagnés de coings, de quetsches, de raisins, de poires, de prunes et de pommes. Les nostalgiques de l’été pourront néanmoins encore apprécier les dernières framboises, myrtilles, pêches de vigne et figues fraîches.

Le grand retour des légumes-feuilles

 Côté légumes, l’automne est une période riche et met à l’honneur les légumes-feuilles : cresson, chou, épinards ou encore chou de Bruxelles : ennemi juré des enfants ! Pourtant, c’est un produit typiquement local car la France représente son quatrième producteur européen, dont 70 % de la production française est réalisée dans le Nord-Pas-de-Calais, Val de Loire et région parisienne. En octobre, artichauts, betterave, brocoli, courges, courgettes, carottes, endives, céleri, fenouil, haricots verts, navets, ou encore potiron seront de la partie. On sent déjà l’odeur des bonnes soupes qui réchauffent les journées de pluie !

Champignons : 3, 2, 1… Ramassez !

Ce début d’automne est très attendu par les amateurs de champignons. Le mois de septembre ayant été particulièrement doux, les premières pluies d’octobre sont espérées avec impatience par de nombreuses familles profitant de l’occasion pour se balader dans les bois ou en forêt. Elles trouveront cette année encore pleurotes, bolets, cèpes, rosées des prés, trompettes de la mort, pieds de mouton et coprins chevelus. Riches en vitamines, oligo-éléments, fibres et protéines, les champignons auraient des effets bénéfiques sur la diminution des risques de cancer.

Attention, la vigilance reste de mise : lorsqu’on ne sait pas, on ne ramasse pas ! N’hésitez pas à vous rendre en pharmacie après votre récolte pour demander l’aide d’un professionnel.

Dîtes oui aux fromages de saison

La saisonnalité des produits concerne également les fromages. Bien qu’on en trouve désormais toute l’année, certaines périodes sont propices à la dégustation des saveurs. Ainsi, le mois d’octobre fait la part belle aux fromages à pâte persillée, comme la fourme d’Ambert ou le roquefort. Le site du ministère de l’Agriculture met aussi en avant le brillat-savarin, l’époisses, l’odorant munster, le vacherin, l’abondance, le comté, l’emmental, le gruyère, le cantal, le morbier, l’ossau-iraty, le salers, le saint-nectaire ou encore le brocciu corse.
Enfin, puisque les poissons se consomment aussi selon la saison, retrouvez ce mois-ci anchois, calmars, coquilles Saint-Jacques, dorades grises, églefins, harengs, huîtres, maquereaux, merlans, moules, et autres sardines.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Spam protection by WP Captcha-Free