Jour 4 : « Les bioplastiques offrent une solution idéale qui est compostable, écologique et efficace »

Marion : Pouvez-vous nous en dire plus sur les bioplastiques, encore méconnus du grand public?

Natracare : Les bioplastiques sont des matières agrosourcées issues des ressources renouvelables et biodégradables. Leur fabrication devient de plus en plus intelligente et écologique, avec l’usage de matières premières comme des déchets agricoles, et même l’amidon de chardon. Grâce aux bioplastiques une réduction des gaz à effet de serre lors de la production est possible.

En utilisant une barrière étanche en Bioplast vous évitez toutes matières en plastiques bruts non- respirables  qui polluent la terre, nos océans et restent à jamais présents dans notre environnement (vidéo en anglais):

https://youtu.be/73sGgmZoMBQ

 

Marion : Les bioplastiques, de par leurs propriétés, représentent une amélioration indéniable par rapport au plastique “classique”. Pour autant, d’une manière générale, considérez-vous qu’ils représentent un produit de substitution idéal, d’un point de vue tant écologique que sanitaire?

Natracare : Dans les protections hygiéniques il faut une couche étanche “waterproof”, et les bioplastiques offrent une solution idéale qui est compostable, écologique et efficace.

Ce matériel permet aux femmes de placer leurs serviettes hygiéniques dans leur composteur. D’une part, il réussit à réduire l’impact des protections hygiéniques sur l’environnement et d’autre part d’un point de vue sanitaire il est indéniablement salutaire. La production de polyéthylène a un immense impact sur notre planète, en passant par l’extraction de pétrole ainsi que la libération de toxines durant la transformation des matières premières et des films plastiques. Natracare a pris position en faveur de la lutte contre la pollution plastique depuis que l’Association des producteurs de matières plastiques a déclaré qu’entre 2010 et 2016, la consommation mondiale de plastiques va croître en moyenne d’environ 4% par an!

Marion : D’après vous, si l’utilisation des bioplastiques venait à se démocratiser, ne pourrait-on pas craindre une surexploitation des ressources naturelles?

Natracare : Les  matières premières proviennent de déchets agricoles et de l’amidon de plantes ; ils ne proviennent pas de la chaine alimentaire. Depuis des décennies on a exploité ces ressources naturelles avec l’usage des plastiques dérivés du pétrole, qui ne sont pas renouvelables. La source de production des films compostables est renouvelable et ils ne sont pas en concurrence avec les cultures vivrières ou la diversité du sol. En ce moment, on se concentre sur la lutte contre les plastiques et la promotion de l’utilisation du coton bio (car l’agriculture du coton non-bio contribuent beaucoup à la dégradation du sol). L’utilisation des bioplastiques n’est pas négative mais nous restons toujours à l’affut de nouveaux matériaux pouvant diminuer notre et votre impact environnemental.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Spam protection by WP Captcha-Free