Jour 6 : « Les produits d’hygiène féminine ne doivent pas rester dans la nature pour les générations suivantes » !

Marion : La quantité de déchets induite par l’utilisation de vos produits est selon toute vraisemblance équivalente à celle produite par l’utilisation de produits d’hygiène féminine standards. Pour autant, qu’en est-il en termes de qualité?

Natracare : Chaque seconde, 1447 serviettes hygiéniques conventionnelles sont jetées, soient 45 milliards de serviettes hygiéniques chaque année. Placées bout à bout, elles formeraient une chaîne pouvant atteindre le soleil. Les enterrer demanderait un trou de plus de 90 m de profondeur. Une serviette conventionnelle jetée à la poubelle aura exactement le même aspect 2 ans plus tard (et même 50 ans plus tard !) étant donné qu’elle est fabriquée avec au moins 90% plastique ! En contrepartie, une serviette Natracare enfouie dans la terre aura complètement disparu dans les mêmes délais. Nos emballages en carton et en biofilm sont compostables à la maison et se décomposent complètement au bout de 4 à 5 mois. De cette manière, « les déchets » sont aussi une ressource.

Nous avons la ferme conviction que les produits d’hygiène féminine ne doivent pas rester dans la nature pour les générations suivantes, et c’est pour cette raison que nous nous assurons que les nôtres ne le seront pas !

One thought on “Jour 6 : « Les produits d’hygiène féminine ne doivent pas rester dans la nature pour les générations suivantes » !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Spam protection by WP Captcha-Free