La respiration, cette alliée bien-être que l’on ne soupçonne pas

C’est un geste quotidien, sans lequel nous ne pourrions pas vivre, et pourtant, nous n’avons pas toujours conscience que nous respirons. Installée en nous comme un mécanisme, la respiration peut pourtant être notre meilleure alliée comme notre pire ennemie, lorsqu’il s’agit de notre bien-être !

respiration bien être

Et oui, de nos jours, nos modes de vies laissent souvent plus de place au stress, à la fatigue, ou aux pensées négatives. Et la solution se trouve peut-être dans notre façon de respirer et la manière dont on perçoit celle-ci. Vous allez voir, c’est tout bête, et pourtant, ça peut marcher, si si !

La première étape consiste tout simplement à réaliser que l’on respire. Cela peut paraître anodin, voire superficiel, mais c’est tout le contraire ! Respirer est, pour nous, un mécanisme vital, auquel nous ne prêtons plus attention, si bien qu’il en est devenu invisible. Toutefois, prendre conscience d’une inspiration, d’une expiration, devenir le chef d’orchestre de notre organisme est la clé pour développer son capital bien-être.

De plus, avec le stress, les nouvelles technologies, les relations humaines effrénées, notre corps a souvent tendance à se crisper, à se vouter. Ces postures sont le symbole d’une mauvaise oxygénation, d’une respiration devenue trop superficielle, trop thoracique. L’idée est alors de respirer par l’abdomen, qui reste la manière la plus efficace ! Pour cela, un petit entraînement peut s’avérer nécessaire, à travers un exercice tout simple : essayer de respirer par le ventre !

Tout simple donc, mais très utile lorsqu’il s’agit de se rendre compte que l’on passe notre temps à respirer par le thorax. En bref, on s’allonge et on respire de manière consciente, en se concentrant sur ce que l’on est en train de faire. On inspire par le nez, on expire par la bouche, pendant quelques temps, le temps de réaliser que notre ventre se gonfle et se dégonfle. Ce petit exercice anodin est un véritable atout pour notre capital bien-être ! Car ce type de respiration (qui est d’ailleurs celle utilisée à l’état naturel) régule le rythme cardiaque, diminue le stress, et améliore l’oxygénation des cellules. Ca vaut le coup d’essayer non ?

En bref, on l’aura compris, la respiration est ce mécanisme anodin mais qui régule nos vies, au sens propre comme au sens figuré. Calme ou haletante, uniforme ou saccadée, elle reflète notre état émotionnel en toute transparence. Il est donc primordial de savoir la maîtriser, de sorte à mieux s’en servir. La sophrologie travaille beaucoup avec la respiration, et peut nous aider, via des techniques encore plus poussées, à nous aider à gérer notre souffle.

Alors, si on essayait de se sentir bien ensemble ?

Thomas, du blog Thomas Louis

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Spam protection by WP Captcha-Free