Le sommeil régulier réduit l’agressivité chez l’enfant

« Bien que ces résultats ne soient pas une surprise, nous n’étions pas certains d’observer ce type d’association entre le comportement et la durée du sommeil de ces enfants. Le lien est probablement plus fort que nous ne l’avions imaginé », explique la pédiatre et professeure Ruth E. K. Stein. Son étude, menée sur près de 9 000 enfants de 4 ans, montre que ceux qui dorment moins de 10 heures par nuit sont bien souvent impulsifs et capricieux, mais surtout agressifs (le risque augmente de 80 % !).

Pour autant, il ne faut pas en déduire un lien de causalité clair entre le manque de sommeil et le comportement des enfants, d’après l’auteure. « Nous ne pouvons pas vraiment dire si ce sont les perturbations émotionnelles qui altèrent le sommeil de l’enfant ou si c’est le manque de sommeil qui crée une perturbation émotionnelle. Il va falloir pousser plus loin les investigations », précise-t-elle. Car en sus de ces éléments, Ruth E. K. Stein a également constaté que les garçons qui regardaient la télévision plus de 2 heures le soir et ceux qui avaient une mère dépressive avaient davantage de troubles du comportement que les autres.

La pédiatre et ses collègues recommandent donc d’instaurer des habitudes de coucher (lecture, musique ou câlins qui permettent de faire la transition entre la journée et la nuit), et de ne pas hésiter à augmenter le temps de sommeil. Ils rappellent qu’une bonne hygiène est essentielle pour la santé et le bien-être des enfants en maternelle.

L’étude a été publiée dans le Journal of Developmental and Behavioral Pediatrics.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Spam protection by WP Captcha-Free