Les abeilles en déclin dans l’Europe du Nord

Sans elles, 84 % des végétaux cultivés en Europe ne pourraient être pollinisés. Les abeilles sont indispensables, mais depuis les années 90, elles sont en déclin. Aujourd’hui, il en manquerait 7 milliards, soit 13,4 millions de colonies*.

Afin d’évaluer leur état de santé à l’échelle européenne, une étude d’envergure a été menée entre l’automne 2012 et l’été 2013 : « Epilobee ». Les résultats viennent d’être dévoilés, et le bilan est plutôt mitigé. « Il n’y a pas d’aggravation aussi nette que ce qu’on pensait au départ », a expliqué Gilles Salvat, le directeur de la santé animale à l’Anses (Agence Française de Sécurité Sanitaire). Mais il ressort clairement « un clivage nord-sud ».

Sur les 17 pays étudiés, ceux au nord sont ainsi plus touchés par la mortalité des abeilles en hiver : 33,6 % en Belgique, 28,8 % au Royaume Uni, 28,7 % en Suède et plus de 23 % en Estonie et en Finlande. Près de la méditerannée, la Grèce, l’Italie, et l’Espagne enregistrent des taux inférieurs à 10%, soit une mortalité considérée comme « normale ». La France (14,1 %), l’Allemagne (13,6 %) et la Pologne (14,8 %), elles, se situent à un niveau intermédiaire.

Les chercheurs voient deux explications à ces disparités : le climat, bien sûr, mais aussi la présence ou non d’agents pathogènes, comme le Varroa, un acarien, et le Nosema, un champignon. Mais d’après certains scientifiques, « Epilobee » ne va pas assez loin. « Cette étude est un peu étrange, a ainsi confié David Goulson, apidologue et professeur à l’université du Sussex (Royaume-Uni). Ils dépensent plus de 3 millions d’euros pour étudier la santé de l’abeille et ne mentionnent même pas le mot "pesticide" ! »
Gilles Salvat s’est justifié en précisant que « si nous avions d’emblée effectué un très grand nombre de prélèvements et d’analyses supplémentaires, le coût aurait été prohibitif. A l’avenir, des études plus ciblées seront faites. »

* Etude de l’université de Reading (Royaume-Uni), publiée le mercredi 8 janvier 2014 dans la revue Plos One.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Spam protection by WP Captcha-Free