Les alternatives au shampoing

Il n’est pas toujours évident de comprendre la composition d’un shampoing, ou d’un produit cosmétique en général. Si vous ne savez pas lire un INCI (Nomenclature Internationale des Ingrédients), comprendre la composition de votre produit peut vite devenir rébarbatif. Contrairement aux idées reçues, ce n’est pas la mousse qui lave. Aussi agréable et onctueuse soit-elle, la mousse générée par votre shampoing ne reflète ni le pouvoir lavant, ni l’efficacité de votre produit. Les propriétés lavantes et moussantes des tensioactifs ne sont pas forcément liées. Un shampoing qui mousse peu peut avoir de très bonnes propriétés nettoyantes, et à l’inverse, la présence de mousse n’est pas synonyme de lavage. Par exemple, les boissons moussantes (bières, champagne…) n’ont pas de propriétés nettoyantes !

Les cheveux et le sébum du cuir chevelu doivent idéalement avoir un pH de 4,5 à 5,5. Cette acidité naturelle empêche champignons et bactéries de se développer dans les cheveux et permet aux écailles capillaires de rester bien fermées. Un grand nombre de produits capillaires industriels modifie le pH naturel des cheveux. Un produit trop basique ouvrira les écailles de la fibre capillaire, alors qu’un produit trop acide, les resserrera. Mais il existe heureusement des méthodes naturelles et ancestrales pour restaurer l’équilibre du pH de vos cheveux.

 

Le bicarbonate de soude : 

Le bicarbonate cosmétique ou alimentaire permet d’assainir le cuir chevelu, d’éliminer le sébum en excès, fait briller le cheveu et limite l’apparition de pellicules. Il débarrassera également le cuir chevelu des résidus de calcaire contenu dans l’eau de par son Ph.

La recette : Délayez 1 bonne cuillère à soupe de bicarbonate cosmétique ou alimentaire dans un verre d’eau tiède jusqu’à obtention d’une pâte. Vous pouvez remplir une bouteille vide de ce liquide. Parallèlement, versez 2 cuillerées à soupe de vinaigre de cidre bio ou de jus de citron bio dans un demi-litre d’eau froide. Vous pouvez y ajouter 2 à 3 gouttes d’huile essentielle de votre choix (ylang-ylang, romarin, Bay st thomas, etc..), ou bien faites y macérer des fleurs de rose ou de lavande. Ce sera votre vinaigre de rinçage.

Comment l’utiliser ? Humidifiez votre chevelure, et appliquez la pâte de bicarbonate. Massez doucement puis rincez abondamment à l’eau tiède. En dernière eau de rinçage, utilisez un verre de vinaigre de rinçage, afin de resserrer les écailles et apporter de la brillance.

Les argiles : 

Grâce à leur pouvoir absorbant, les argiles régulent l’excès de sébum et conviennent tout particulièrement aux cheveux gras. Elles peuvent aussi vous débarrasser des pellicules sans agresser le cuir chevelu. Mais le choix parmi les argiles est grand, alors quelles argiles ? Vous pouvez utiliser l’argile montmorillonite ou mieux le Ghassoul (aussi appelé Rhassoul),qui est une argile saponifère,  extraite de l’Atlas marocain, très riche en minéraux et d’une grande douceur. Ces argiles s’utilisent comme une crème lavante, ou encore en masque pour la peau et/ou les cheveux. Elles nettoient en profondeur, régulent la sécrétion de sébum, gomment les cellules mortes, en respectant le film hydrolipidique.

La recette: Dans 25cl d’eau tiède, délayez 2 cuillères à soupe d’argile. Vous avez la possibilité d’ajouter 3 à 5 gouttes d’huile essentielle de votre choix. Et préparez un vinaigre de rinçage en diluant une cuillère à soupe de vinaigre de pomme dans un verre d’eau fraîche.

Comment l’utiliser ? Appliquez le mélange sur cheveux humides et massez votre cuir chevelu avec la pulpe des doigts. Laissez agir quelques minutes et rincez à l’eau tiède plusieurs fois si nécessaire. Utilisez votre vinaigre de rinçage pour resserrer ensuite les écailles de vos cheveux.

Les poudres de plantes :

Les poudres de Reetha, de Shikakai et la farine de pois chiche sont idéales pour se laver les cheveux sans les agresser ! Ces poudres contiennent des saponines et sont réputées pour laver et embellir les cheveux. Elles sont également très efficaces sur les démangeaisons cutanées.

  • La poudre de Shikakaï est naturellement douce pour les cheveux et c’est un excellent démêlant, vous n’aurez donc pas besoin d’après-shampoing. En Inde, elles sont utilisées depuis des centaines d’années pour se laver les cheveux, d’où le nom de shikakai qui signifie : ” fruit pour les cheveux “. On l’utilise traditionnellement en y ajoutant de l’eau pour obtenir une pâte qu’on applique ensuite sur les cheveux. Elle mousse modérément et nettoie les cheveux magnifiquement. A la préparation faites attention à ne pas trop inhaler cette poudre, elle est irritante.
  • La poudre de Reetha est naturelle et idéale pour laver vos cheveux en douceur. Issue des écorces des fruits du Sapindus mukorossi, elle est spécialement recommandée pour les cheveux à tendance grasse. Elle produit une mousse onctueuse. Très riche en saponines végétales, elle est un incontournable dans la tradition ayurvédique pour nettoyer et embellir la chevelure. Cette poudre peut aussi être utilisée comme lessive (sous le nom de noix de Rhita ou noix de lavage).
  • La farine de pois-chiches est également riche en saponines. Vous savez ce fameux aquafaba qui peut remplacer les blancs en neige…

Le savon d’Alep :

Les complications telles que pellicules, desquamations, démangeaisons, s’expliquent souvent par un manque d’hydratation du cuir chevelu. Pour retrouver des cheveux sains, rien de mieux que de vous offrir 1 à 2 fois par semaine un shampoing au savon d’Alep, qui permettra d’assainir le cuir chevelu et de redonner force et vigueur à votre chevelure. Attention toutefois si vous avez les cheveux secs à très secs, ce ne sera pas la meilleure alternative, par contre ce sera idéal pour les cheveux à tendance grasse. Le savon d’alep a un Ph basique (7) qui entraîne l’ouverture des écailles du cheveu. Il faudra impérativement se rincer les cheveux avec un vinaigre de rinçage.

Comment l’utiliser ? Faîtes mousser le savon entre vos mains et appliquez avec la pulpe des doigts sur vos cheveux. Massez et rincez abondamment. Il est impératif d’utiliser un vinaigre de rinçage afin de refermer les écailles du cheveux en dernière eau de rinçage.

Les œufs :

Disponible partout et facilement, l’œuf contient également des saponines, mais aussi des vitamines du groupe B (B1, B3, B12, acide folique et biotine), A, E et D, ainsi que des minéraux comme le sélénium, le zinc, le phosphore ou le fer. Les cheveux secs n’utiliserons que le jaune, tandis que les cheveux gras pourront utiliser le jaune et le blanc. C’est un shampoing très doux qui adoucit, lustre, épaissit et assouplit les cheveux. Il facilite également le démêlage. Pendant le shampoing, on a plus l’impression de se salir les cheveux que de les laver. Au rinçage, on se demande si on a bien fait d’utiliser un œuf pour se laver les cheveux. Mais au séchage, on s’aperçoit que nos cheveux sont réellement propres, doux et légers, brillants et bien hydratés.

Comment les utiliser ? Appliquez l’œuf sur cheveux humides, comme si c’était votre shampoing habituel. Répartissez bien sur toute la tête en massant doucement, et laissez agir pendant une bonne minute. Rincez vos cheveux à l’eau tiède ou fraîche, car avec l’eau chaude l’œuf cuit très vite, et l’omelette n’est pas facile à rincer…

 

Et vous, quelles sont vos alternatives au shampoing ?

One thought on “Les alternatives au shampoing

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Spam protection by WP Captcha-Free