Les bienfaits de l’argent colloidal

"Colloï" quoi ?
On dit d’une matière qu’elle est dans un état colloïdal lorsqu’elle est dispersée dans un liquide sous forme de microparticules. Appliqué à l’argent, il s’agit d’une préparation dans laquelle de minuscules particules d’argent se trouvent en suspension dans une eau très purifiée. L’obtention de cette solution nécessite un procédé électrique, l’hydrolyse, qui consiste à plonger des électrodes en argent quasi pur, à plus de 99 %, dans de l’eau distillée deux fois. L’application d’un courant de basse tension à ce montage permet aux particules d’argent de se décrocher.

Origine et histoire
L’argent est utilisé depuis l’Antiquité pour purifier et conserver les aliments ou encore en bandage pour désinfecter les plaies. On lui a toujours attribué les qualités d’un remède et notamment sous forme colloïdale depuis le début du XXe siècle. Historiquement, il a été observé que les représentants des classes dites supérieures étaient souvent épargnés des épidémies. Le lien a été fait avec la tradition des couverts en argent, lesquels, par un dépôt régulier de particules dans l’organisme, le protégeaient des agents pathogènes.

Concrètement, quelle est son action ?
Les particules d’argent ont la propriété de pénétrer à l’intérieur des micro-organismes et de les détruire. C’est donc un désinfectant efficace contre les bactéries, les virus et les champignons. Il était largement employé dans les hôpitaux avant l’arrivée des antibiotiques. L’émergence de ces derniers, avec les intérêts commerciaux qu’ils impliquent, a contribué à faire oublier l’usage des solutions d’argent. Pourtant, contrairement aux antibiotiques, l’argent a la particularité de ne pas induire de phénomènes de résistance. De plus, aucune interaction négative n’a été détectée avec d’autres médicaments. L’argent est d’ailleurs un oligoélément naturellement présent dans notre organisme, et son utilisation permet de maintenir l’équilibre de nos réserves.

Comment s’utilise-t-il ?
On peut appliquer l’argent colloïdal sur la peau, en solution comme celle proposée par le Laboratoire Bio Colloïdal, pour combattre les irritations, les rougeurs, les plaques dermiques, ou tout simplement comme soin de beauté. Il est aussi proposé par le laboratoire du Dr. Theiss Naturwaren sous forme de comprimés, de granules ou de poudre à diluer dans l’eau pour bains buccaux en soulagement des gingivites, par exemple. On peut également le trouver en collyre pour la désinfection oculaire, en spray nasal ou pour la gorge. Il est indiqué dans une large variété de troubles, des dysfonctionnements du système digestif ou uro-génital aux problèmes cutanés. Il est toujours recommandé de s’adresser à un professionnel, tel un naturopathe, qui saura précisément établir une posologie. A noter qu’en cas d’utilisation prolongée, il convient d’accompagner le traitement de la consommation de probiotiques pour régénérer la flore bactérienne et qu’il est contre-indiqué en cas d’insuffisance rénale sévère.

Comment l’identifier et le choisir ?
Sachez qu’une vraie solution d’argent colloïdal naturel ne doit pas être limpide comme de l’eau, mais plutôt de couleur jaune-ambrée. Souvent, ces solutions sont remplacées par de l’argent ionique ou de l’argent protéinate, bien moins efficaces. Pour le reconnaître, on peut vérifier que le liquide ne mousse pas lorsqu’on l’agite et qu’il ne forme pas de précipité blanchâtre si on y ajoute du sel et qu’on l’expose à la lumière, signes d’impureté. Il faut s’assurer que sa concentration, exprimée en ppm (partie par million, équivalant au nombre de milligrammes dans un litre) doit être comprise entre 10 et 20 ppm.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Spam protection by WP Captcha-Free