Les chaussures d’été, pas idéales pour les pieds

« Les pieds sont le fondement de votre corps, la base du squelette », rappelle la co-auteure de l’étude et podologue Jackie Sutera. Ne pas en prendre soin, c’est risquer « un effet domino : le reste de vos articulations et les os doivent compenser. » Et c’est ce qui se produit lorsque l’on porte des tongs ou des ballerines d’après l’Ampa : la voûte plantaire n’est pas soutenue, les chocs ne sont pas amortis et les mouvements réalisés sont inhabituels (les enjambées sont plus petites et les talons touchent différemment le sol), ce qui peut amener les chevilles, les hanches, le dos ou encore les genoux à compenser. Le risque de développer des tendinites (inflammation des tendons) ou des oignons (déformation) n’est pas non plus exclu. Enfin, en ce qui concerne les chaussures à talons compensés, les médecins de l’association dressent un constat identique, avec une possibilité de souffrir de fasciites plantaires (infection de la peau).

Pour autant, il n’est pas nécessaire de s’inquiéter. Il vous suffit d’adapter vos chaussures au rythme de votre journée tout en veillant à ce qu’elles vous conviennent. De manière générale, le port de talons hauts est plutôt à éviter, car un talon de 2,5 centimètres suffit à bien répartir les charges sur le pied. Vérifiez également que la taille de votre chaussure soit suffisante (les talons et orteils ne doivent pas dépasser) et que les semelles soient épaisses (comme les modèles Birkenstock). De préférence, optez pour des paires en cuir doux pour éviter les ampoules et des chaussures où les lanières sont derrière le talon (meilleur maintien). Marcher à plat n’est pas mauvais, et il est même recommandé de marcher pieds nus de temps en temps pour stimuler les capteurs neurologiques plantaires et développer les muscles du pied.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Spam protection by WP Captcha-Free