Les huiles alimentaires biologiques, des trésors de bienfaits

Quelques mots sur les "huiles alimentaires bio"
Une huile alimentaire végétale est issue d’un oléagineux pressé qui peut être un fruit, une graine ou une semence. Une huile est dite «bio» si elle provient de l’agriculture biologique. Le produit doit être certifié par un organisme agréé qui vérifie et atteste qu’il répond exactement aux normes de production biologique basées sur :
– La non utilisation d’engrais chimiques et pesticides de synthèse
– La non utilisation d’OGM ou de produit à base d’OGM
– La rotation des cultures
– Le processus de transformation de l’huile doit respecter un emploi restreint d’additifs et auxiliaires de fabrication et doit faire appel à des procédés respectueux de l’écosystème et non polluants.

Il existe deux labels bio, le logo bio européen et le logo AB. La mention "certifié par FR-BIO-XX" indique le code de l’organisme certificateur qui a contrôlé le produit. Ces mentions vous garantissent que le produit répond à un cahier des charges précis. Elles concernent d’une manière générale les produits alimentaires (dont les huiles bio) et reste un gage de qualité biologique pour les matières premières naturelles et les denrées consommables.

Opter pour des huiles alimentaires bio est un gage de sécurité alimentaire, de protection environnementale, de qualité, de santé car les produits chimiques imposés à la graine lors de la culture ont tendance à se loger dans la partie lipidique de l’aliment.


Les différences de fabrication avec une huile non biologique

En dehors du mode de culture réglementé des oléagineux, la fabrication de l’huile biologique diffère d’une huile non bio.
Les fruits et les graines sont nettoyés et décortiqués puis aplatis et pressés mécaniquement avant d’être soumis à température contrôlée entre 35° et 50° pour préserver leurs propriétés. Dans le cas des huiles non bio, les ingrédients sont broyés et chauffés à plus fortes températures.
L’huile bio est ensuite filtrée sur des toiles de coton et les tourteaux (résidus solides obtenus après extraction de l’huile) sont recyclés pour l’alimentation animale. Dernier point, le conditionnement est généralement effectué dans un emballage en verre opaque.

Vierge ou extra-vierge ?
Les huiles d’olive sont classées en fonction de leur acidité, c’est-à-dire de leur taux d’acide oléique. L’acide oléique est un acide gras insaturé, présent dans les huiles végétales. C’est un acide à privilégier dans le cadre d’une alimentation équilibrée mais qui enlève une certaine saveur à l’huile.

L’appellation "huile d’olive vierge" signifie que l’huile est un pur jus de fruit où rien n’est ajouté ni retiré. Obtenue par un procédé mécanique dans des conditions thermiques qui n’altèrent pas la qualité de l’huile, cette huile nécessite environ 5 à 6 kg d’olives pour fabriquer 1 litre d’huile. Son taux en acide oléique peut atteindre 2 %. Intéressante sur un plan nutritionnel elle a cependant un goût moins prononcé que l’huile vierge extra.

L’huile d’olive vierge extra présente un taux d’acide oléique inférieur à 0,80 %. Son arôme et sa saveur plus fruités, plus goûteux, sont donc de meilleure qualité que ceux de l’huile vierge car son taux d’acidité est plus bas. Mais elle est aussi la plus chère !

Les huiles Emile Noel sont réputées leader sur le marché des huiles biologiques notamment des huiles d’olive, cameline, bourrache, amande, colza…

Les différents types d’huile
Parmi les nombreuses huiles présentes sur le marché on citera parmi les plus utilisées :

L’huile d’olive :
Utilisation : Assaisonnement, les cuissons et fritures.
Propriétés : Riche en vitamines A, D, E et K ainsi qu’en omégas 9 ;
Elle aide à lutter contre l’artériosclérose, les calculs biliaires, les problèmes hépatiques, de colites et de constipation. Elle est également efficace contre diabète, les problèmes gastriques, le durcissement des artères, l’ostéoporose et le psoriasis.

L’huile de coco :
Utilisation : Idéale pour la réalisation de plats exotiques, l’huile le coco de la marque Vitaquell convient parfaitement pour la cuisson de rôtis, de fritures ou la fabrication de pâtisseries.
Propriétés : Elle peut aussi être utilisée comme soin pour la peau.

L’huile de lin :
Utilisation : Cette huile se conserve au frais (elle rancit facilement) et s’utilise pour les assaisonnements.
Propriétés : Riche en oméga 3, elle régule le système hormonal, stimule les défenses immunitaires, combat la constipation et les troubles hépatiques.

L’huile de colza :
Utilisation : En salades et assaisonnements.
Propriétés : Riche en omegas 3, 6 et 9 elle protège les artères, possède des vertus anti-oxydante et hypocholesterolémiante. Elle protège le système cardio-vasculaire et prévient la maladie d’Alzeimer.

L’huile de germe de blé :
Utilisation : Elle se conserve au frais car elle s’altère facilement. On la réserve pour les assaisonnements.
Propriétés : Très riche en vitamine E, omégas 6 et 3 et en vitamines A, D, E et K. Elle est anti-anémique et revitalisante. Elle aide à lutter contre les troubles de la mémoire et favorise l’oxygénation cellulaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Spam protection by WP Captcha-Free