Les Omégas 3, bons pour la vue

Les oméga-3 sont réputés depuis très longtemps pour leurs bienfaits sur le cerveau et le système cardiovasculaire. On connaît moins bien en revanche leurs effets sur la vision. Des chercheurs du centre hospitalier intercommunal de Créteil (94) se sont ainsi intéressés au rôle de ces acides gras essentiels pour protéger les cellules rétiniennes. Résultat, le DHA, un type d’oméga-3 polyinsaturé contenu surtout dans les poissons gras, peut réduire jusqu’à 68% les risques de développement de la dégénérescence maculaire liée à l’âge (DMLA), la principale cause de perte de vision irréversible dans les pays industrialisés. 

Cette maladie, qui toucherait plus d’un million de personnes en France, s’explique, entre autres, par des facteurs de risques environnementaux tels que le tabagisme, les habitudes alimentaires, l’obésité ou l’interaction avec les déterminants génétiques. Elle peut se manifester sous deux formes différentes : une dite « sèche » (atrophique) qui évolue lentement, et une forme dite « humide » (ou exsudative), plus sévère.
Publiée dans la revue Ophtalmology en février dernier, l’étude a suivi sur trois ans 300 patients présentant des lésions précoces au niveau de la macula, la zone centrale de la rétine qui nous permet de voir avec précision les détails et les couleurs. Un premier groupe a reçu des gélules contenant des acides gras essentiels, le deuxième un placébo à base d’huile d’olive. Les spécialistes ont ainsi observé que « les niveaux membranaires en Oméga-3 étaient augmentés de 70 % dans le premier groupe, ce qui démontre que le DHA, aussi appelé acide docosahexaénoïque, a facilement pénétré les cellules ». Les chercheurs ont pu vérifier son efficacité en constatant que le groupe qui avait pris des compléments contenant des acides gras essentiels avait un risque plus faible de 68% développer une DMLA humide sur trois ans. Le Professeur Eric Souied, chef du service ophtalmologie au centre hospitalier intercommunal de Créteil, se réjouit de ce bilan qui « ouvre ainsi la voix à des nouvelles pistes préventives pour la DMLA ». 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Spam protection by WP Captcha-Free