Les sièges auto pour bébé plus sales que les WC

Nettoyer sa voiture ? Une personne sur 5 le fait… seulement une fois par an ! Résultat : l’air intérieur des véhicules est pollué, et l’accumulation de détritus peut causer des accidents. « Les automobilistes ne se rendent pas compte des dangers qu’une voiture sale peut causer, explique Mark Griffiths, expert en sécurité chez Continental. Une canette ou une bouteille qui traine peut, par exemple, rouler sous la pédale de frein. »

Mais les risques ne s’arrêtent pas là. Des chercheurs anglais ont analysé une vingtaine de sièges auto, et ont découvert que des bactéries parfois dangereuses se développaient dans les tissus. Sur un centimètre carré, ils ont trouvé près de 100 bactéries ou champignons différents ! A titre de comparaison, les cuvettes des toilettes en comportent en moyenne 50 au centimètre carré.

Ces bactéries viennent aussi d’espèces plus dangereuses, comme la E. coli et la Salmonella, qui entrainent diarrhées, fièvre et infections alimentaires. Un véritable problème sanitaire, surtout lorsque l’on sait que le système immunitaire des enfants est fragile. « Les germes peuvent facilement se propager dans les voitures qui ne sont pas nettoyées régulièrement, précise Anne-Marie Krachler, de l’Institut de microbiologie. Faites donc attention si vous avez l’habitude de manger dans votre véhicule ou d’y laisser trainer des déchets. »

Pour éviter tout risque, voici quelques conseils :
nettoyer sa voiture tous les 15 jours (passer l’aspirateur sur le sol et les sièges, laver les housses en machine, désinfecter l’habitacle…)
– aérer quotidiennement, en dehors des heures de pointe et des bouchons, et de préférence lorsque vous êtes hors des grandes villes
– acheter un diffuseur d’huiles essentielles à brancher sur l’allume-cigare, plutôt qu’un désodorisant
– changer votre filtre à particules tous les 80.000 km

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Spam protection by WP Captcha-Free