Lutte contre le gaspillage alimentaire: un pas en avant! {deuxième prise}

Le gaspillage alimentaire fait l’unanimité…Contre lui. Elus comme citoyens se mobilisent contre les millions de tonnes de denrées alimentaires jetées alors qu’elles sont encore consommables. Dans le viseur de nos représentants cette année : les grandes surfaces. On pensait l’affaire réglée en mai 2015 avec l’adoption de la loi sur la transition énergétique consacrant un volet au gaspillage alimentaire des enseignes de grande distribution…mais l’adoption de mesures pour lutter contre ce gaspillage aura connu bien des rebondissements ces derniers mois.

Gaspillage alimentaire : une mobilisation grandissante

Quatre mois seulement de mobilisation citoyenne en France, et un amendement sur le gaspillage alimentaire était voté à l’unanimité par le parlement. Forts de ce succès, les défenseurs de cette noble cause ont accentué dès cet été leur mobilisation: Angélique Delahaye, député européenne, a déposé un amendement conviant la Commission Européenne à inciter les Etats membres à légiférer pour rendre obligatoire le don des invendus alimentaires et faciliter leur récupération par des associations caritatives. Amendement voté le 9 août dernier.

Côté citoyen, la mobilisation a pris de l’ampleur : une nouvelle pétition a vu le jour afin que la lutte contre le gaspillage alimentaire ne s’arrête pas aux frontières de la France, mais devienne effective dans l’ensemble de l’Union Européenne. Cette pétition, toujours portée par Arash Derambarsh – entre autres – ne concerne donc plus seulement la France : elle a en effet été lancée conjointement dans 6 autres Etats membres: Allemagne, Belgique, Espagne, Grèce, Italie et Royaume-Uni.

Mais pendant ce temps-là, en France…

Loi sur le gaspillage alimentaire : un pas en avant…deux pas en arrière ?

Si l’on s’était réjoui (à juste titre!) de l’insertion d’un volet consacré au gaspillage alimentaire dans la loi sur la transition énergétique, cet élan de joie aura malheureusement été de courte durée. En effet, le Conseil Constitutionnel a retoqué ce volet au nom de la règle de l’entonnoir, qui limite le droit d’amendement des parlementaires (décision du 13 août 2015). Qu’à cela ne tienne, le député a déposé dès le lendemain une proposition de loi visant à lutter contre le gaspillage alimentaire, loi votée hier 9 décembre à l’Assemblée Nationale (le vote des sénateurs étant prévu début janvier, pour une adoption définitive).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Spam protection by WP Captcha-Free