Mes bonnes résolutions écolo

J’émets moins de gaz à effet de serre
Gaz carbonique, méthane, ozone… Ces gaz, que l’on regroupe sous le nom de « gaz à effet de serre », empêchent les fuites de chaleur vers l’espace. Ils sont naturellement présents sur Terre, mais certaines activités humaines les renforcent, ce qui accélère le réchauffement climatique. Et le dérèglement du climat n’est pas sans conséquences : il entraine des phénomènes météo extrêmes (canicules, inondations, sécheresses…), diminue la production de certaines cultures céréalières, fait fondre les glaciers (et donc élève le niveau des mers), etc.
Le secteur agro-alimentaire est responsable d’un tiers des émissions de GES ! Problème : la production mondiale de viande a triplé en 30 ans, et devrait encore doubler d’ici à 2050. Il est donc essentiel de diminuer notre consommation de viande : réduire les doses (500 grammes par semaine), et privilégier les protéines végétales (lentilles, haricots secs, céréales complètes…).
Autre secteur problématique : le transport. En 2011, il représentait 27 % des émissions de GES dans le monde. Pour la nouvelle année, on essaye donc de se déplacer autrement : limiter l’usage de la voiture et de l’avion, et adopter le vélo, la marche, la trottinette ou les rollers.

Je mange bio et/ou local
En 2015, on fait attention à ce qu’on met dans son assiette. Finis les aliments pleins de composants chimiques qui nous viennent du bout du monde, on change quelques habitudes alimentaires. On achète des produits locaux, de saison, bio et/ou équitable, et bien sûr, on les cuisine soi-même. C’est une excellente manière de préserver sa santé, l’environnement, et le travail des petits producteurs. Mieux encore : on installe quelques plantes aromatiques (thym, romarin, ciboulette, menthe…) ou légumes sur son balcon ou dans son jardin !
Pour acheter en circuit-court, renseignez-vous par exemple auprès des AMAP (Association pour le maintien d’une agriculture paysanne).

J’économise l’énergie
Allumer la lumière, prendre une douche chaude, avoir du chauffage… De nombreux habitants ne peuvent le faire. L’accès à l’énergie n’est pas démocratisé, et certaines ressources sont en partie non renouvelable (charbon, pétrole, gaz naturel). Aujourd’hui, il est donc important de réduire sa consommation pour réduire sa facture d’électricité (son prix pourrait augmenter de 30% en France d’ici 2016) mais aussi pour limiter les émissions de gaz à effet de serre.
En 2015, on dit « adieu » aux bains, aux robinets qui fuient, aux appareils en veille et aux pièces vides éclairées, et on chauffe moins son intérieur (une température de 19°C est suffisante. Chaque degré alourdit votre facture de 7%).

Je trie mes déchets
Savez-vous qu’en recyclant 15 millions de tonnes de matériaux, on économise l’équivalent de 17 millions de barils de pétrole ? On préserve 171 millions de m3 d’eau (2,9 % de la consommation annuelle nette française) ? On évite le rejet de 20 millions de tonnes équivalent CO2 (3,6 % des émissions brutes françaises annuelles) ? Le tri et le recyclage sont essentiels pour préserver les ressources naturelles.
Pour aller plus loin, lancez un compost pour alléger votre poubelle, et faites attention dès l’achat en évitant les objets suremballés.

J’arrête de gaspiller
Chaque Français jette 20 à 30 kg de nourriture par an. Un gaspillage qui a des conséquences économiques évidentes, mais qui est aussi désastreux pour l’environnement : au niveau mondial, c’est un tiers de la production alimentaire qui part à la poubelle ! Pour limiter ce gaspillage, voici nos conseils.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Spam protection by WP Captcha-Free