Mettez-vous à la slow cosmétique

Lire les étiquettes pour éviter les ingrédients dangereux pour la santé, fabriquer soi-même ses produits de beauté, privilégier les cosmétiques naturels et/ou biologiques, les cosmétiques sans paraben… Lancé par Julien Kaibeck qui enseigne l’aromathérapie et la cosmétique en France et en Belgique, la slow cosmétique prône un retour à l’essentiel : consommer moins de produits de beauté, mais de meilleure qualité.

Ce mouvement refuse ainsi les discours anxiogènes ou pseudo-scientifiques qui font consommer toujours plus, tout comme le greenwashing qui consiste à faire passer pour écologique ce qui ne l’est pas vraiment. Le but ? Une consommation plus modérée, plus en accord avec les réels besoins de la peau. Le tout dans le respect de l’humain et de l’environnement.

Après la sortie de son livre "Adoptez la slow cosmétique" (‘édition Leduc.s), Julien Kaibeck a fondé une association baptisée "
Slow Cosmétique". Elle a remis à plusieurs marques et enseignes la mention du même nom. Parmi elles, citons La Belle Toulousaine, Les Douces Angevines, Gaïa, Pranarôm ou encore Zao.

A venir fin septembre : un petit guide pratique, édité sous la forme d’un e-book, sera publié afin d’aider les consommateurs à mieux se retrouver au rayon beauté.

Plus d’infos : www.slow-cosmetique.org et https://www.facebook.com/slowcosmetique

Crédit photo : © senkaya – Fotolia.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Spam protection by WP Captcha-Free