Mon repas au boulot équilibré et (presque) zéro déchet !

P1010074 (2)

 

Ah, les repas au travail ! Las de voir les kilos s’accumuler sur la balance, à force de plats préparés ingurgités à toute vitesse entre deux dossiers, vous vous demandez comment faire pour équilibrer votre assiette…Sans pour autant consacrer le peu de temps libre qu’il vous reste en rentrant chez vous à cuisiner ! Ce sans parler de la quantité de déchets générés par la consommation quasi quotidienne de plats…Et si on vous disait que la lunchbox peut vous aider dans votre quête d’un repas au travail équilibré et (presque) zéro déchet ?

Pourquoi investir dans une lunchbox ?

Bonne nouvelle ! Avec votre lunchbox, vos repas au boulot ne rimeront plus avec kilos en trop : son format est pensé pour accueillir la juste proportion de nourriture dont vous avez besoin.

Mieux encore, celle que nous connaissons sous le nom de bento est spécifiquement conçue pour accueillir des repas équilibrés. Cette petite boite qui nous vient du Japon est en effet dotée de compartiments de différentes tailles permettant d’organiser les aliments par type d’apports (glucides, protéines, fibres…).

Traditionnellement, les proportions sont les suivantes : 40% de glucides (féculents), 30% de protéines (viande, poisson, légumineuses…), 20% de fibres (légumes), les 10% restant étant consacrés au dessert (idéalement, des fruits).

Au-delà de son aspect équilibré, la lunchbox présente l’avantage de se placer dans une logique (presque) zéro déchet, à condition de ne pas y mettre des aliments issus de barquettes ou autres emballages jetables.

En effet, finis les emballages à gogo, jetés dès que vous avez consommé votre repas : la lunchbox étant réutilisable à volonté, vous ne produisez pas de déchets en plastique ou en carton, qui ne sont pas recyclables à l’infini (quand ils le sont).

Par ailleurs, n’ayant mis dans la lunchbox que la quantité de nourriture que vous allez manger, vous ne produisez pas de déchets alimentaires.

Outre ces deux avantages de taille, une fois l’investissement dans votre lunchbox réalisé, celui-ci sera vite rentabilisé : préparer soi-même ses repas est moins cher que de les acheter tout faits.

En prime, plus besoin de décortiquer les étiquettes des repas préparés pour savoir s’ils correspondent à vos exigences en termes de qualité : ayant fait vous même votre repas, vous en connaissez la composition exacte !

P1

Bien choisir sa lunchbox

Le choix de votre lunchbox dépendra de l’usage que vous souhaitez en faire, du matériel que vous avez à votre disposition sur votre lieu de travail, et bien sûr de votre appétit !

Vous disposez d’un micro-ondes sur votre lieu de travail : vous pouvez opter pour la lunchbox de votre choix, en privilégiant bien sûr celles sans BPA et sans phtalates. Notre coup de cœur ? Les lunchbox Emsa, spécifiquement dédiées à cet usage, étant munies d’un orifice d’évacuation de la vapeur.

Votre lieu de travail ne dispose pas de micro-ondes et vous ne pouvez pas vous passer d’un bon petit plat chaud : privilégiez les lunchbox isothermes, qui vous permettront de garder votre repas au chaud pendant au moins 4 heures.

P1010093 (2)

Vous préférez séparer les aliments pour préserver les saveurs de chacun : certaines lunchbox sont munies de compartiments vous permettant d’organiser les aliments composant votre repas par type (les féculents d’un côté, les légumes de l’autre…). C’est le cas des bentos MB Original et MB Square, proposés par Monbento également.

Vous êtes un(e) adepte des salades et soupes : d’autres lunchbox sont conçues spécialement à cet effet, à l’instar des bols Lib de marque Monbento. Leur petit + ? Pas besoin de prévoir de couverts, ils sont d’ores et déjà équipés d’une cuillère. C’est d’ailleurs ces bols qui ont eu ma préférence, en inconditionnelle de soupes…sans compter leur design épuré que j’apprécie particulièrement.

Vous avez un appétit de moineau :
les lunchbox d’une capacité de 0.9L (Emsa) ou 1L (Monbento MB Original) devraient suffire à vous contenter.

Vous avez toujours une faim de loup : préférez les lunchbox dont la capacité est de 1.5L (Emsa) à 1.7L (Monbento MB Square).

Prêt(e) à choisir votre lunchbox ? Rendez-vous par ICI !

Que mettre dans votre lunchbox ?

De par sa logique équilibrée et (presque) zéro déchet, la lunchbox vous offre la possibilité de renouer avec le plaisir de cuisiner. Pas besoin pour cela d’être un chef étoilé, ou de passer tout votre temps libre aux fourneaux ! En quelques minutes et avec très peu d’ingrédients, vous pourrez vous préparer des repas équilibrés et savoureux.

Une seule règle : il n’y en a pas ! Dès lors que vous prenez soin de préparer des repas vous apportant ce dont votre corps a besoin pour affronter votre journée de travail, vous pouvez tout faire ! Salades, soupes, bons petits plats, et pourquoi pas des restes ?

Astuce : pensez à relever vos plats à l’aide d’épices et herbes aromatiques, plébiscitées tant pour leur goût savoureux que pour leurs atouts santé.

Vous ne vous sentez pas inspiré(e) ? Sur le site Fourchette et Bikini, vous trouverez une sélection de 15 recettes pour lunchbox rapides et faciles à faire, et ce n’est qu’un exemple parmi tant d’autres !

Et la boisson alors ?

Côté boissons, on adopte la même logique zéro déchet, en privilégiant les mugs et gourdes au gobelets jetables. Si d’un point de vue écologique, les gourdes en inox sont préférables, des gourdes conçues en d’autres matériaux peuvent vous être plus adaptées selon vos besoins.

Vous êtes un(e) adepte de boissons fraîches : vous pouvez opter pour des gourdes en plastique alimentaire sans BPA, comme la MB positive de Monbento, ou les gourdes Sigg.

Vous ne pouvez pas survivre à une journée de travail sans votre café ou votre thé : une bouteille isotherme, en inox, vous permettra de préserver la chaleur plusieurs heures (la fraîcheur également, si besoin). Vous pouvez alors vous orienter vers la MB Steel de Monbento ou encore les gourdes isothermes Emsa. En bonus, vous pouvez renouer avec le plaisir de moudre votre café biologique en grains et issu d’une filière équitable ! Quant aux amateurs de thé, ils pourront adopter sans hésiter les théières isothermes Qwetch, aussi jolies que fonctionnelles, particulièrement la gamme Washi, pour laquelle j’ai totalement fondu !

Vous profitez de votre pause pour faire du sport : la marque Viv Bottle propose maintenant des bouteilles en silicone spécialement conçues pour les activités sportives (disponibles dans les jours à venir sur Greenweez.com).

Vous buvez peu : pourquoi ne pas opter pour un mug, de contenance moindre ? Il existe non seulement des mugs isothermes (Emsa ou encore Qwetch, disponible dans les jours à venir), mais aussi des mugs infuseurs à thé (Aladdin) !

Pour retrouver tous les mugs disponibles sur Greenweez.com, c’est par ICI…et pour les gourdes, ce sera par LA!

59 BILLET REPAS 3

Claire, cliente ambassadrice Greenweez.com nous livre ses astuces pour un repas au travail en toute sérénité :

L’idéal est de préparer ou réchauffer sa nourriture le matin même et de l’emporter dans un thermos alimentaire ou boite isotherme. Certaines boites peuvent garder les repas au chaud pendant plusieurs heures, c’est idéal quand l’on n’a pas de micro-ondes sous la main ! Greenweez.com en propose quelques-unes, comme la boite Aladdin (disponible en deux tailles et plusieurs coloris).

Si l’on a juste une bouilloire, je trouve les vermicelles de riz plutôt intéressants. En effet, la plupart nécessitent seulement qu’on les laisse gonfler pendant 5 minutes avec de l’eau bouillante dans un contenant/saladier avec un couvercle.

Mon coup de cœur ? Les vermicelles de riz thaï rouge Autour du Riz.

Quelques ingrédients suffisent pour se concocter un repas sympa !

Option n°1 : Des vermicelles de riz aux légumes

  • Une portion de vermicelles de riz rouge
  • Quelques tranches de ciboule
  • Quelques cubes de poivron rouge et de carotte
  • Des graines de sésame
  • De l’huile de sésame
  • Un peu de sauce tamari

Et hop, en 10 mn chrono, me voilà parée pour mon déjeuner équilibré au travail !

Option n°2 : Une soupe miso améliorée

  • Une petite soupe miso instantanée
  • Quelques champignons en tranche
  • Quelques cubes de tofu
  • Tout aliment cru de son choix, pour plus de consistance et de croquant

Option n°3 : Je dégaine mes restes !

J’opte le plus souvent pour les restes de la veille : une part de tarte ou de quiche n’est que meilleure dégustée froide le lendemain, accompagnée d’une petite salade !

Un grand merci à Claire pour ces petites astuces !

Et vous, quelles sont les vôtres  ?

@mariongreenweez

Crédit photo: Greenweez.com, Pixabay.com

2 thoughts on “Mon repas au boulot équilibré et (presque) zéro déchet !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Spam protection by WP Captcha-Free