On se met à la la luminothérapie

Très populaire dans les pays scandinaves, la luminothérapie, aussi appelée photothérapie, est une technique thérapeutique qui consiste à traiter certains troubles de l’humeur, dont la dépression hivernale due à un manque de soleil et de lumière. Cette médecine douce est aussi efficace contre certains troubles du sommeil, la fatigue et le jet-lag. Cependant, les spécialistes lui reconnaissent beaucoup d’autres vertus curatives. De nombreux problèmes du derme, par exemple, peuvent être soulagés par la luminothérapie.

Concrètement, la luminothérapie vous expose à une lumière de spectre lumineux et d’intensité proches de la lumière du soleil grâce à une lampe spéciale. Elle bloque la mélatonine (hormone qui déclenche le sommeil), sécrétée anormalement dans la journée par manque d’exposition à la lumière, et augmente le niveau de sérotonine (hormone de l’énergie "anti-stress"). Si vous faites des séances de luminothérapie, vous ne devez pas fixer la lampe mais l’avoir dans votre champ visuel pendant la séance. Vous pouvez donc la poser sur votre bureau, dans votre salon ou encore dans votre chambre et réaliser librement vos activités quotidiennes. Il est recommandé de commencer dès octobre et de poursuivre les séances jusqu’au printemps.

Pour choisir votre lampe de luminothérapie, vérifiez que la lampe n’émet pas de rayons UV et que l’intensité de la lumière dépasse 2500 lux. En effet, l’intensité lumineuse doit être supérieure à 2500 lux pour commencer à avoir des effets.  Et il vaut mieux utiliser des appareils qui délivrent 10000 lux pour une action plus rapide (2 heures d’exposition à 2500 lux et 1/2 heure d’exposition à 10000 lux).
Il existe aujourd’hui des lampes portatives qui utilisent la technologie « DEL », moins chères et plus économiques. On trouve également des masques et des lunettes qui émettent une faible lumière et qui s’appliquent directement sur les yeux. Demandez toutefois l’avis à votre médecin, la luminothérapie étant par exemple déconseillée aux personnes atteintes de certains problèmes oculaires ou de maladies affectant la rétine comme le diabète.

Vous pouvez enfin investir dans un réveil simulateur d’aube. Le principe ? La lueur s’intensifie progressivement pendant 15, 30 ou encore 60 minutes. Il existe désormais des modèles très design, comme ceux de la marque Lumie (cf photo).

Pour en savoir plus sur la luminothérapie, découvrez la vidéo ci-dessous :

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Spam protection by WP Captcha-Free