Pique-nique écolo, mode d’emploi

Vive le réutilisable !
Même si la bouteille plastique a perdu 9 % de son poids en 10 ans ou se moule dans un plastique d’origine partiellement végétale (BioPET), elle produit toujours plus de déchets qu’un Thermos ou qu’une gourde réutilisable. Idem pour les assiettes, les couverts et les gobelets, l’idéal est d’éviter le jetable. Si vous ne pouvez faire autrement, misez au moins sur le plastique recyclé, sans encre industriel, ou encore sur les matières naturelles comme le bambou, le palmier ou la fécule de pommes de terre. Pour les serviettes, choisissez-les au pire en papier recyclé, biodégradable et compostable. Ce sera un moindre mal pour la planète. Pensez également à vous procurer une lunchbox, une alternative aux emballages jetables et une solution écologique qui vous permettra de réutiliser le contenant.

Quid du carton ?
Une étude néerlandaise réalisée en 2007 dresse un bilan écologique accablant des couverts en carton. Leur fabrication consomme environ six fois plus de vapeur, treize fois plus d’électricité et deux fois plus d’eau que les couverts en plastique. Par ailleurs, le recyclage de ce type de couverts est difficile à cause du mélange de carton avec une couche de paraffine ou de plastique.

Oui au coton, mais bio
Le coton représente seulement 2,5 % des surfaces cultivées, mais 25 % des insecticides utilisés sur la planète. Pour sa nappe ou sa couverture, on opte donc pour le coton bio. Pour cela, fiez-vous aux labels Oeko-Tex et GOTS (Global Organic Textile Standard). Ce dernier réunit les principaux acteurs mondiaux de la filière textile naturelle et garantit la production écologique tant dans la culture des matières que dans les étapes de transformation des fibres naturelles. Sinon, optez pour le chanvre et le lin. Leur culture, peu gourmande en eau, laisse une terre propre et ne réclame l’usage d’aucun pesticide. Exit en revanche la nappe en toile cirée ! Ce n’est rien d’autre que du PVC, qui asphyxie le bout de gazon sur lequel il est posé, et des phtalates, qui migrent dans notre part de quiche.

Au menu…
Un pique-nique ne serait pas complètement écolo sans un repas bio. Profitez de votre déjeuner sur l’herbe pour goûter des chips de banane équitables, un sandwich au tofu fumé ou encore une salade de petit épeautre. En panne d’idées ? Découvrez le blog de Cléa pour apprendre à réaliser un cake au thé matcha et aux olives vertes ou encore des cookies aux flocons d’avoine, orange et chocolat. Côté boissons, laissez-vous tenter par des jus de fruits biologiques et équitables, plutôt que par des sodas chimiques ultra-sucrés.

Crédit photo : Sigg. Plus d’infos sur les gourdes Sigg sur le site Internet de la marque suisse.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Spam protection by WP Captcha-Free