Pleins feux sur les ampoules à économies d’énergie

Les ampoules éco-halogènes
Dotées d’un design traditionnel, ces ampoules offrent une lumière brillante de grande qualité grâce à la technologie de l’halogène. Si elles consomment moins d’énergie que les ampoules classiques, elles ont une consommation plus importantes que les fluocompactes et les LED. 
Durée de vie : entre 2000 et 4000 heures.
Consommation : 28 watts, en comparaison aux 35 watts pour une ampoule classique.
Coût : entre 3 et 5 euros.
Fin de vie : dans la poubelle classique car elles ne contiennent pas de produits toxiques.

Les ampoules fluocompactes
Elles renferment un mélange de vapeurs de mercure et de gaz rares qui, grâce à la création d’un champ électrique, émet un rayonnement ultraviolet qu’une poudre électroluminescente transforme en lumière visible. Si la première génération était relativement inesthétique, les modèles et les formes se sont depuis multipliés et miniaturisés pour convenir à tous les genres de lustres. Leur principal attrait vient de leur faible dépense en énergie. De plus, elles chauffent beaucoup moins que les halogènes et assurent une excellente efficacité lumineuse.
Durée de vie : entre 6000 et 15 000 heures.
Consommation : 7 watts.
Coût : entre 7 et 10 euros.
Fin de vie : filière de recyclage spécifique, car elles contiennent du mercure. Les fluo compactes qui ne fonctionnent plus doivent être rapportées en magasin en vue de leur recyclage. La reprise est gratuite et obligatoire.

Les ampoules LED
La diode électroluminescente – ou LED – est présentée comme le must. Et ce pour de multiples raisons : elle utilise très peu d’énergie, a une durée de vie record et n’émet pas de chaleur. Sans oublier que, contrairement aux lampes fluorescentes, elle est opérationnelle à 100% de son rendement dès l’allumage.
Durée de vie : entre 20 000 et  50 000 heures.
Consommation : 2.5 watts.
Coût : entre 10 et 15 euros.
Fin de vie : filière de recyclage spécifique, car elles contiennent de l’arsenic.

Pour une déco lumineuse
Ecologiques, les ampoules LED s’invitent désormais dans des bougies, des pots de fleurs, des vases, des poufs, des luminaires design et même dans des pommeaux de douche. Elles changent de couleurs à votre guise, à l’intérieur comme à l’extérieur.

En magasin
Au moment de l’achat, pensez à choisir le bon culot : à baïonnette pour les unes, à grosse vis ou à vis étroite pour les autres. Regardez aussi l’emballage avec attention. Plusieurs indications sont importantes, comme l’efficacité énergétique (de A à G) et la luminosité (en lumens). Plus il y en a, plus ça éclaire. Tout dépend donc de l’utilisation que vous souhaitez faire de votre ampoule. 

Autre donnée fondamentale : la température de couleur, exprimée en degrés Kelvin. C’est elle qui traduit une lumière chaude ou un blanc froid. Entre 2 700 et 3 200 K on est dans la lumière chaude, équivalente à celle de l’incandescence, à plus de 5 300 K dans la lumière froide, voire très froide avec ­l’appellation « lumière du jour » à 6 400 K. Enfin, l’allumage peut être ­quasi instantané ou ­exiger près d’une minute : l’emballage indique en secondes le temps ­nécessaire pour que ­l’ampoule atteigne 60 % de son flux lumineux.

Découvrez la vidéo de David qui vous permettra enfin de faire la différence entre les ampoules éco halogènes, les ampoules fluocompactes et les ampoules à LED !

 

Crédit photo : Osram.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Spam protection by WP Captcha-Free