Portraits d’ambassadrices #4: Adeline

Adeline, 37 ans, habite à Lyon. Maman de deux jeunes enfants de 3 ans 1/2 et 8 mois, elle a une vie bien remplie entre son job, sa famille et son blog, “Testing-Girl”.Marion: Peux-tu nous en dire plus sur ton blog, “Testing-girl”?Adeline: J’ai créé ce blog suite à ma participation aux club des testeurs Amazon. J’avais plein de produits à tester, je faisais des commentaires sur le site, mais j’ai voulu aller plus loin en en parlant sur un blog. La suite, c’est que des partenaires sont venus se greffer…

Le blog évolue aussi, comme moi. Par exemple, je refuse quasi-systématiquement de tester des produits de beauté non bio, de la lessive pas écologique.

 

M: Quelles sont tes habitudes de consommation?

A: Mes habitudes de consommation sont un peu comme celles de tout le monde. C’est un savant dosage entre le budget et la qualité. Le bio étant de plus en plus à portée de main, il entre tous les jours un peu plus chez nous.

 

M: Qu’est-ce qui t’a poussé à adopter un mode de vie plus écolo?

A: Tout à commencé avec les produits de ménage, ainsi que les produits pour la machine à laver. J’avais lu qu’avec les produits traditionnels, on ramenait plus de pollution qu’avant d’avoir nettoyé, beurk ! Et puis, mon père étant dans l’électroménager, il en avait marre de voir des machines à laver encrassées par de l’adoucissant et des doses de lessives trop importantes.

J’ai donc commencé, il y a plusieurs années maintenant (plus de dix)  à faire mes produits nettoyants à base de vinaigre blanc, bicarbonate, huiles essentielles… et à utiliser les noix de lavage pour la machine à laver et le vinaigre blanc additionné d’HE (Huile Essentielle) à la place de l’adoucissant.

Depuis, je passe lentement mais sûrement à d’autres domaines écolo (cotons démaquillants lavables, serviettes hygiéniques lavables, couches lavables, débarbouillettes lavables à la place du sopalin, produits de beauté bio ou faits maison, alimentation…).

 

M: J’imagine que tes journées sont bien remplies, entre ta vie de maman, ta vie professionnelle, et ton blog, dirais-tu que la substition de produits lavables aux produits jetables demande un réel effort supplémentaire (en termes de temps, d’organisation…)?

A: C’est sûr qu’une couche lavable, c’est un peu plus de temps et d’organisation qu’une couche qu’on va jeter.

Mais, en fait, si on est bien organisé, on peut en tirer des avantages. Pour ma part: moins de fuites de caca, jamais à court de couches, économies à la clé. Si ça intéresse, je pourrais parler plus longuement de mes couches lavables sur mon blog (n’hésitez pas à nous le faire savoir!).

Mais en général, les produits lavables ne prennent pas beaucoup de temps en plus puisqu’on les lave avec le linge. Mon astuce, c’est de stocker le sale dans un pochon, un filet,… et hop dans la machine. Ca prend aussi quelques minutes de plus à étendre, mais on a moins de poubelles à sortir :)…

C’est une habitude à prendre.

 

M: Quelle est selon toi LA mesure en faveur de l’environnement à adopter de toute urgence (généralisation du vrac, réduction du suremballage, des déchets…)? 

A: Quelque chose qui me révolte, c’est le suremballage. A quoi ça sert ? A rien et ça coûte !

Le vrac est aussi une bonne chose, mais difficilement conciliable avec le drive (presque nécessaire quand on a des enfants) ou les achats par internet.

 

M: Et le geste écotidien indispensable ?

A: Le tri des déchets !

Éteindre les lumières quand on n’est pas dans une pièce, ne pas faire couler l’eau du robinet pour rien… ne pas gâcher. J’essaye de faire prendre conscience de toutes ces choses à ma puce de 3 ans 1/2.

 

M: Penses-tu qu’il est important que nos enfants acquièrent dès le plus jeune âge les habitudes écolos que nous avons du apprendre au fil du temps?

A: C’est évident. Leur apprendre les bons gestes dès leur plus jeune âge, ça sera naturel. Et ils seront plus fort pour aller encore plus loin que nous !

 

M: Une petite astuce à partager?

A: Pour le lave-vaisselle, je n’ai pas envie de faire mon produit moi-même, mais je coupe en deux une tablette (eco). En général, c’est bien suffisant pour une machine normale. Car même écologique, ça reste du détergent et il ne faut pas encrasser sa machine. Et en plus, le paquet dure deux fois plus longtemps !

Allez, une 2ème astuce pour la fin: faire régulièrement – une à deux fois par an – des détartrages (machine à café, lave-vaisselle, lave-linge, et tout appareil utilisant de l’eau) avec du vinaigre blanc.

 

Les opinions énoncées dans l’interview sont propres à la personne interviewée. Dans une démarche de transparence et de liberté l’équipe Greenweez est ravie de donner la parole à ses clients. Néanmoins Greenweez, en tant que société, ne s’aligne pas nécessairement avec les avis énoncés.

 

Pssst: intéressé(e) par l’entrepreneuriat féminin? Retrouvez-moi sur mon blog perso: http://exquises.net/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Spam protection by WP Captcha-Free