Purificateur d’air, mode d’emploi

Pollens, acariens, substances allergisantes, tabac… De nombreuses études montrent que l’air intérieur est souvent plus pollué que l’air extérieur. Comment l’assainir ? Pour la maison, il existe une panoplie de purificateurs d’air destinés à dépolluer l’air ambiant. A vous de choisir le genre qui vous conviendra le plus selon votre fréquence d’utilisation, votre budget, la surface à couvrir et la place dont vous disposez. A noter que certains purificateurs permettent également la diffusion d’huiles essentielles.

Les plus courants sont les purificateurs à filtres HEPA (haute efficacité pour les particules aériennes) qui retiennent impuretés, bactéries et particules supérieures à 0,3 micromètres, mais ils impliquent un changement régulier de filtre et un débit suffisant pour renouveler l’air de la pièce fréquemment. Ils sont moins efficaces sur les composés organiques volatiles (COV) et les gaz.

Le ioniseur. Aussi appelé le purificateur ionisateur, cet appareil utilise un procédé simple : l’émission d’ions négatifs en grande quantité. C’est la solution la plus économique en terme de consommation électrique. Autres avantages : il n’y a pas de filtre à changer, pas d’entretien, et l’appareil est silencieux. Les ioniseurs Lightair sont parfaits pour lutter contre tout type de pollution pour des pièces jusqu’à 50m2. A noter qu’il existe des versions nomades. Très pratiques, ces petits appareils se branchent via un port USB et couvrent des surfaces jusqu’à 8m².

Les purificateurs d’air à photocatalyse. Cette technologie de purification d’air résulte de l’action simultanée d’une source lumineuse UVA et d’un média catalytique en présence de dioxyde de titane entraînant la désintégration des molécules polluantes par oxydation.

Le purificateur d’air à plasma. C’est un petit appareil compact qui combine le procédé de la ionisation et du plasma. Le plasma est un dérivé de la ionisation qui émet des ions antivirus O3 destinés à éliminer les bactéries, virus et surtout à désodoriser. Il est très efficace contre les odeurs. Sans entretien, sans filtre, il est à privilégier dans des petites pièces pour la ionisation pure ou dans des pièces jusqu’à 58m2 en mode plasma.

  • Le purificateur d’air par incinération. C’est aussi un petit appareil compact qui se décline en de nombreux modèles plus ou moins puissants selon la taille de la pièce à traiter (de 18m2 à 60m2). Ici, pas d’émission de particules, mais au contraire une destruction de pollution. Le principe ? L’air est attiré par convection dans l’appareil et une fois entré dans la chambre en céramique, il est chauffé à 200°, puis refroidi et libéré. Silencieux, cet appareil brûle toute les formes de pollutions. C’est la purification d’air la plus radicale. Un système particulièrement efficace contre les responsables des problèmes respiratoires. Vous en trouverez notamment chez Airfree.

Photo : Purificateur d’air Andrea mis au point par le designer Mathieu Lehanneur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Spam protection by WP Captcha-Free