Qui est Saint-Nicolas ?

Mais qui est donc ce Saint-Nicolas ? Et pourquoi passe-t-il voir les enfants dans la nuit du 5 au 6 décembre ?

A l’origine c’est un être bien réel : Nicolas de Myre (270-310). Né en Lycie (aujourd’hui le sud de la Turquie), cet évêque était le protecteur des enfants, des veuves et des faibles. Après sa mort, un 6 décembre, des miracles ont commencé à lui être attribués. Il est depuis devenu le Saint patron de nombreuses corporations telles que les enfants, les navigateurs, les prisonniers, les avocats ou encore les célibataires.

Dans la culture populaire, la légende raconte qu’au début de l’hiver, en Lorraine, trois enfants partis se promener aux champs, se perdirent en chemin. Attirés par la lumière d’une maison, ils frappèrent à la porte. L’homme qui leur ouvrit, Pierre Lenoir, un boucher, accepta de les héberger pour la nuit. En réalité, dès que les enfants furent entrés, il les tua et les découpa en petits morceaux, pour finalement les mettre dans son petit salé. Saint Nicolas, qui passait par là, frappa à son tour à la porte du boucher. Pierre Lenoir, n’osant pas refuser l’hospitalité à un évêque, l’ invita à dîner. L’évêque lui demanda du petit salé, et le boucher se sentant pris au piège, avoua son crime. Le saint homme approchât trois doigts au dessus de la marmite de petit salé,  et ressuscitât les trois enfants. Saint Nicolas attacha le boucher à son âne et le garda auprès de lui pour le punir. Pierre Lenoir est devenu par extension le père Fouettard, un être foncièrement mauvais et irascible, qui réprimande les enfants désobéissants.

Saint-Nicolas porte une belle barbe blanche, des vêtements colorés d’évêque,  une crosse, dorée (à l’origine, puis rouge et blanche). Par extension, Saint Nikolaus est devenu Santa Klaus notre père Noël actuel…

 

De nos jours, la Saint-Nicolas se fête dans un grand nombre de pays du nord de l’Europe : la France, l’Allemagne, la Suisse, le Luxembourg, la Belgique, les Pays-Bas, la Russie, la Pologne, l’Autriche, etc…. Dans la nuit du 5 au 6 décembre, Saint-Nicolas passe de maisons en maisons, pour apporter aux enfants qui ont été sages, des friandises.  : clémentines, fruits secs, pommes, gâteaux, bonbons, chocolats et surtout pains d’épices.

Si vous êtes adeptes de la Saint-Nicolas, préparez-vous à gâter les enfants de sucreries…. mais bio cette fois-ci !

 



Clémentines d’Espagne – filet 1 kg
Les paysans bio – 3€



Pommes Gala France – 12 pièces
Les paysans bio – 4,55€


Dattes Deglet Nour Ravier – 500g
Secrets d’énergie frais – 4,50€



Mélange junior fruits secs – 250g
Pural – 5,25€



Bonhomme pain d’épices – 75g
Belledone – 3,05€


Paind’épices à l’orange – 300g
Baramel – 7€



Monsieur Noël chocolat au lait – 60g
Belledone – 5,31€


Etoiles de Noël lait – 4 x 25g
Chocolats Schonenberger – 6,71€


Oursons fruit sans gluten ni lactose – 200g
Bioopy – 4,68€

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Spam protection by WP Captcha-Free