QuinteSens, à chacun son huile

QuinteSens propose des huiles alimentaires adaptées aux besoins de chaque âge. Qu’est-ce que cela signifie ?
Les matières grasses sont indispensables au bon fonctionnement de notre organisme, car elles nous apportent des acides gras essentiels (les Oméga-3, -6, -9, et le DHA) et de la vitamine E, des nutriments indispensables à notre corps. Mais avec l’âge, nos besoins nutritionnels évoluent. Un bébé, par exemple, aura besoin de 75 mg de DHA par jour pour bien alimenter son cerveau et sa rétine ; pour un sénior, il en faudra 250 mg par jour minimum. L’idée de QuinteSens était donc de proposer des huiles alimentaires bio capables d’apporter à chacun la proportion de nutriments dont il a besoin pour bien grandir et rester en forme. Aujourd’hui, si vous ajoutez une cuillère à café de notre huile « Bébé » à chacun de ses repas, vous avez la garantie de couvrir 95% de ses besoins quotidiens en Oméga 3, 98% de ses besoins en vitamine E et 50% de ses besoins en DHA. Finis les déficits !

Comment avez-vous établi vos grilles de calcul ?
Il y a eu un gros travail de recherche. Nous nous sommes appuyés sur les ANC (apports nutritionnels conseillés) définis par l’Agence nationale de sécurité alimentaire. Puis nous avons élaboré les premières formules en collaboration avec l’Institut des corps gras. Chaque formule était ensuite envoyée à un cabinet de nutritionniste et à une naturopathe pour validation.

Pourquoi l’aspect ‘développement durable’ était-il important ?
J’ai travaillé plus de 15 ans dans l’industrie agroalimentaire, je sais comment fonctionne le système. La santé des consommateurs n’est pas la priorité des politiques et des multinationales. Leurs intérêts sont avant tout économiques. Il faut vendre de manière très rentable et pour cela, rien de mieux que de standardiser et de rationaliser notre alimentation. 
L’exemple parfait est celui de l’huile d’olive, présentée comme l’aliment santé par excellence pour tous. En 1990, l’Union Européenne a subventionné la culture d’oliviers en Grèce, en Italie, en Espagne… et la production a explosé. Mais comment écouler les stocks, à une époque où l’on ne consommait de l’huile d’olive qu’autour de la méditerranée ? Le meilleur argument pour vendre reste la santé. Les industriels ont donc associé bienfaits du régime crétois et huile d’olive, sans s’inquiéter de créer d’importantes carences. Car la majorité des Français n’a pas le régime alimentaire des méditerranéens, et l’huile idéale n’existe pas ! Aujourd’hui, nous sommes carencés en Oméga 3 : notre consommation quotidienne est de 0,7 grammes, alors que nous en avons besoin de 2,2 grammes.

En quoi vos huiles corrigent-elles ces carences ?
Pour chacune de nos huiles QuinteSens, nous sélectionnons et mélangeons 5 à 6 variétés d’huiles bio (tournesol, colza, lin, chanvre, olive…), aux vertus complémentaires. Elles sont fabriquées chez un huilier bio du sud de la France, sans hexane, ni additif. Il aurait été absurde de mettre sur le marché une huile bonne pour la santé, mais élaborée à partir de cultures conventionnelles et traitées.

En créant des produits « parfaits », n’avez-vous pas limité vos perspectives de développement ?
En un sens, oui, car nos produits répondent à des besoins physiologiques universels, et ces besoins ne vont pas évoluer dans les prochaines années. Mais il était hors de question de faire comme l’industrie alimentaire qui n’a de cesse de vendre des produits qui corrigent les problèmes de santé générés par leurs produits précédents (plein de colorants et conservateurs, pauvre en nutriments, riche en sucre, en sel, trop gras…). Mais nous ne sommes pas inquiets. Les perspectives de développement sont là, notamment à l’international. La Chine, l’Allemagne, la Scandinavie ou encore les États-Unis sont intéressés. Nous ne sommes pas non plus obligés de travailler sur un seul produit : le chantier laissé par l’industrie agroalimentaire est tel que les possibilités ne manquent pas ! Dans tous les cas, je considère que l’enjeu de santé publique dépasse largement l’enjeu économique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Spam protection by WP Captcha-Free