Quinton, l’eau de mer qui guérit

P1050188

Hormis l’iode, notre plasma sanguin a la même composition en minéraux et oligo-éléments que l’eau de mer. Partant de ce constat, René Quinton tente dès le début du 20e siècle de guérir des patients atteints de maladies affectant les intestins (gastro-entérites, choléra…). Si ce remède est tombé en désuétude au fil du siècle, remplacé par le sérum physiologique, il est encore utilisé par de nombreux naturopathes, et disponible en vente libre : pourquoi s’en priver ?

Le Quinton, des origines à aujourd’hui

1905 : un an après la publication de son œuvre emblématique « L’eau de mer, milieu organique », René Quinton commercialise le « plasma de Quinton », une solution à base d’eau de mer qu’il injecte aux enfants en bas âge souffrant de dénutrition ou de sévères troubles gastro-intestinaux. Les résultats ne se font pas attendre : rapidement, les bébés qu’il soigne retrouvent l’appétit et reprennent du poids. Ses injections rencontrent un tel succès qu’il décide d’ouvrir des « dispensaires marins » dédiés au traitement des patients à l’aide de son plasma.

Bien que le Quinton ait moins fait parler de lui par la suite, et malgré le décès de René Quinton, les laboratoires du même nom n’ont depuis eu de cesse que d’étudier l’eau de mer pour mettre au point de nouvelles solutions afin d’améliorer notre confort. Avant de vous en livrer un aperçu, penchons-nous sur les bienfaits de l’eau de mer :

L’eau de mer pour revitaliser mon organisme

P1050158Plébiscitée dans les centres de thalassothérapie et les spas, l’eau de mer a bien plus à nous offrir : si l’on vous dit qu’elle peut nous aider à revitaliser notre corps de l’intérieur, vous nous suivez ? Allez, on vous guide :

L’essence même de Quinton est de partir du constat que l’eau de mer contient tous (oui, tous) les minéraux et oligo-éléments nécessaires au bon fonctionnement de notre organisme.

Néanmoins, les besoins en sel d’un adulte sans problème de santé connu s’élèvent à 9g par litre, alors que l’eau de mer en contient 35g par litre. Si l’on ne boit que de l’eau de mer, ou du moins trop d’eau de mer, nous obtiendrons l’effet inverse de celui désiré : notre corps, en éliminant l’excès de sel, va se déshydrater.  Inutile donc de nous jeter à l’eau et de boire la tasse volontairement (bien qu’il ne soit pas exclu de le faire, si tant est que l’on ne soit pas rebuté par l’impureté de l’eau…).

Plus simple, l’on pourra opter pour une cure d’ampoules d’eau de mer. Deux choix s’offrent alors à nous : les solutions isotoniques ou hypertoniques. Pour en garantir la pureté, toutes deux sont issues d’une double micro-filtration à froid.

Ma cure d’eau de mer : solution isotonique ou hypertonique ?

Pour réhydrater et revitaliser mon organisme : le Quinton isotonic

Le Quinton isotonic (anciennement dénommé « plasma de Quinton ») a une composition la plus proche possible de notre plasma sanguin : sa concentration en minéraux et oligo-éléments est 3 fois moins élevée que celle du Quinton hypertonique. On ajoute pour ce faire de l’eau de source à l’eau de mer. On l’utilise pour réhydrater et revitaliser notre organisme si le besoin s’en fait ressentir. Il peut ainsi être indiqué suite à une maladie impliquant diarrhées ou vomissement, ou encore en cas de problèmes de peau type eczéma.

Capture d’écran 2016-09-21 à 16.32.50

Astuce: si l’on souhaite traiter un problème cutané, on peut également opter pour le Quinton Spray Dermo Hyper Action, qui se pulvérise directement sur la peau. 

En cas de fatigue ou hypotension : le Quinton hypertonic

Le Quinton hypertonic est quant à lui composé d’eau de mer pure à laquelle on n’ajoute ni n’enlève rien (avec une plus forte concentration moléculaire que notre plasma sanguin, donc). Il peut donc être utile pour combler les besoins en minéraux et oligo-éléments en cas de fatigue, voire d’asthénie.

Capture d’écran 2016-09-21 à 10.20.30

Attention, les personnes souffrant d’hypertension s’abstiendront de consommer de l’eau de mer, compte tenu de sa teneur en sel.

Pour l’hygiène nasale : le Quinton en spray

P1050179Si l’est une partie de notre corps que l’on ne pense pas nécessairement à laver au quotidien, ce sont bien nos fosses nasales, pourtant propices à la prolifération des microbes.

Or un lavage régulier (voire quotidien) à l’aide d’une solution isotonique (9g/L, donc) permet d’éviter la stagnation des microbes au sein de nos fosses nasales et donc d’agir en prévention de maladies type rhinopharyngites, rhinites ou encore sinusites.

Et, en bonus, les minéraux et oligo-éléments contenus dans cette solution, en passant à travers nos muqueuses, permettent de renforcer nos défenses immunitaires. 

Remarque: parce qu’il n’y a pas d’âge pour prendre de bonnes habitudes, ce même spray existe chez Quinton sous un format adapté à la morphologie de nos bouts de chou.

La rhinite / rhinopharyngite / sinusite… a fait son apparition ? En curatif, on préfère alors le spray hypertonique, plus concentré en minéraux et oligo-éléments (21g/L), agissant donc en meilleur soutien une fois la maladie installée.

Du nouveau chez Quinton ?

Les sportifs, on le sait, ont un besoin accru de faire le plein de nutriments pour faire face à leurs dépenses énergétiques et hybrides (la perte d’eau lors de l’effort). Et comme nous l’avons vu, l’eau de mer a justement pour vertus de reminéraliser et réhydrater notre organisme. Pour soutenir les sportifs, les laboratoires Quinton viennent donc de lancer sous le nom de marque « Totum sport » une solution d’eau de mer en sachet à prendre avant, pendant puis après la séance de sport pour contrer la perte de minéraux due à l’effort physique.

Et chez vous, réservez-vous l’eau de mer aux baignades estivales, ou l’utilisez-vous pour votre bien-être ?

@mariongreenweez

Crédit photo : Greenweez

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Spam protection by WP Captcha-Free