Réduisons nos déchets !

Trier ses déchets, c’est bien. Mais, les réduire c’est encore mieux !
En effet, chaque français consomme chaque année environ 390 kilos de déchets (ordures ménagères et tri sélectif) et 200 kilos qui finiront en déchetterie. C’est deux fois plus qu’il y a 40 ans !

Alors, comment réduire ses déchets ?

Plusieurs options s’offrent à vous.

  • Tout d’abord, préférez les cabas ou chariot pour vos courses et dites non aux sacs plastiques.
  • Dans le même esprit, utilisez uniquement des produits recyclables et, évitez la vaisselle jetable et le papier essuie-tout par exemple. Vous pouvez utiliser, au contraire, une vaisselle classique ou une vaisselle jetable recyclable. Utilisez aussi des éponges pour nettoyer.
  • Réutilisez vos vêtements, vos meubles, offrez leur une seconde vie en les donnant ou en les vendant. Créez des costumes ou utilisez vos vieux draps pour en faire des chiffons.
  • Fabriquez votre compost si vous avez un jardin ou pensez au lombricomposteur (plus petit, il ira très bien dans votre cuisine, garage, cave ou sur votre balcon). Ainsi, vous pourrez limiter vos déchets et donner vos épluchures de fruits et de légumes, coquilles d’œufs, pâtes (sans sauce) et reste de pain à vos petits vers !

 

 

 

  • Enfin, privilégiez le bon conditionnement des produits que vous choisissez et optez pour ceux qui utilisent le moins d’emballage.Par exemple, les bouteilles d’eau peuvent facilement être supprimées en choisissant une Bobble. Une Bobble, c’est une petite bouteille en plastique (de 0,5 ou 1L ) munie d’un filtre dont le rôle sera de supprimer le goût de l’eau de votre robinet. Très pratique pour le travail, le sport ou l’école.
  • Aussi, faites un gain de place dans votre poubelle en supprimant l’achat de plats préparés : des produits sur-emballés.
    Profitez des lunchbox et préparez un repas en plus la veille pour le déguster le lendemain au travail ou à l’école. Vos plats seront bien meilleurs et ne contiendront ni de conservateurs, colorants ou autres additifs alimentaires. De plus, les lunch boxs sont dépourvus de phtalates et de bisphénol A.

On s’y met ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Spam protection by WP Captcha-Free