Un baiser, c’est 80 millions de bactéries échangées

80 millions de bactéries échangées lors d’un baiser… Le chiffre a de quoi entacher l’image sulfureuse du French kiss ! Et pourtant d’après les scientifiques, s’embrasser, c’est sain. « S’embrasser avec la langue et en échangeant de la salive est un comportement de séduction spécifique aux humains et commun à 90% des cultures connues, explique Remco Kort, l’un des auteurs de cette étude publiée dans le journal Microbiome*. Plusieurs études montrent que lorsque la diversité des bactéries augmente -lorsqu’il y a plus d’espèces différentes-, c’est une bonne chose ! » Car cet échange de bactéries permettrait de renforcer le système immunitaire, et donc de préserver de certaines maladies.

Mais le baiser a aussi d’autres avantages. Il permet, par exemple, de faire travailler les muscles du visage (plus d’une trentaine !) et donc de combattre les rides. C’est également un redoutable allié pour la santé bucco-dentaire, car la production de salive élimine la plaque dentaire et renforce l’émail des dents. Le baiser, c’est aussi un antistress, car il faire tomber la pression en libérant de l’endorphine et de la sérotonine (qui favorisent le bien-être), mais aussi de l’ocytocine, une hormone qui diminue la pression artérielle. Enfin dernier atout : un baiser d’une minute fait perdre trois calories !

*La Netherlands Organisation for Applied Scientific Research a étudié le comportement de 21 couples, en faisant boire à l’un des partenaires un yaourt. En prélevant de la salive avant et après le baiser, les chercheurs ont constaté que celui qui n’avait pas bu de yaourt avait des probiotiques et du bifidus sur la langue, des bactéries qui ne se trouvent pas habituellement sur la langue, mais dans les yaourts.
L’étude a également révélé que les couples de longue durée partageaient les mêmes bactéries buccales.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Spam protection by WP Captcha-Free