Un champion de ski chez Greenweez !

Après 15 ans en équipe de France de ski alpin et un titre de vice champion du monde en 2013, Gauthier de Tessières a raccroché ses skis afin de se consacrer à son rôle de consultant pour la chaîne Eurosport et à sa reprise d’études supérieures en école de commerce. Soucieux de donner le meilleur à ses 2 bambins, il est tombé dans le monde du Bio et a aujourd’hui la chance d’être au plus proche de ce mode de consommation puisqu’il intègre l’équipe Greenweez pour un stage de 6 mois en marketing digital.

Salut Gauthier, merci de bien vouloir répondre à mes questions. Tu es donc un jeune retraité, la compétition, l’entrainement, les déplacements, tout ça ne te manque pas ?

Non, tout ce côté vie d’athlète de haut niveau ne me manque pas vraiment, la compétition, les entraînements, les déplacements, les blessures, tout ça est derrière moi aujourd’hui. Par contre les montées d’adrénaline liées à la pratique de ce sport, oui. Il est difficile de retrouver ces sensations dans une autre activité. Mais, j’arrive un peu à compenser en commentant les performances de mes potes de l’équipe de France de ski. Aujourd’hui, je prends beaucoup de plaisir à pratiquer le ski avec mes proches, amis et famille, et j’organise également des sorties “ski prestige” pour et avec des entreprises. Même si ce n’est pas le cas pour tous les skieurs, pour moi, cela reste et restera ma grande passion.

 

 

La reconversion professionnelle des sportifs est quelque chose de facile ou pas ?

Ce n’est vraiment pas simple de passer de la vie d’athlète à la vie “normale”. En tant que sportifs, nous sommes très encadrés, cocoonés, et il faut un peu réapprendre à faire les choses par soi-même, la logistique est gérée en amont pour nous, hôtels, transports, etc… Heureusement, après une longue carrière uniquement consacré au sport, il existe des organismes spécialisés dans la reconversion des sportifs comme double mixte, qui propose un travail sur notre profil, nos envies et une orientation professionnelle adaptée. J’ai eu également la chance de trouver une école de commerce (Grenoble Ecole de Management) qui a pu me proposer une formation adaptée à mes contraintes de sportif grâce au e-learning.

 

 

Depuis quand est-ce que tu consommes bio, et quel a été ton élément déclencheur ?

Pendant ma carrière je consommais déjà certains produits en bio, notamment le petit déjeuner composé de céréales et de boissons végétales, ce qui facilitait la digestion, car dans le domaine du ski, on commence très tôt vers 6h/7h. Ma consommation de produits bio a commencé à s’intensifier à l’arrivée de mon premier enfant. J’ai commencé par acheter des couches, du lait infantile, des biscuits, et aujourd’hui, je cuisine bio.

 

Ton rôle de papa te tient particulièrement à cœur, un vrai virage dans ta vie ?

Un énorme virage et une superbe transition après une vie consacrée au sport. Ce n’est que du bonheur tous les jours, à chaque instant. Chaque étape de leur croissance est un émerveillement. Je suis content de pouvoir être disponible pour eux, ce que je n’aurais pas pu faire en tant qu’athlète actif.

 

Comment as-tu connu Greenweez ? Quels sont les produits que tu commandes le plus souvent, tes produits préférés ?

Mon fils ayant eu des problèmes d’allergie avec les couches, nous avons du vite trouver une alternative pour le soulager. Nous avons cherché et trouvé des couches Tidoo chez Greenweez, et le problème a été rapidement résolu. Très satisfaits par ces produits, nous avons petit à petit commandé d’autres produits sur ce site. Aujourd’hui, je me suis même mis à consommer du Tofu, 😉 Je suis maintenant en stage de formation chez Greenweez et je peux ainsi découvrir toutes sortes de produits biologiques dont j’ignorais l’existence et ainsi approfondir mes connaissances du monde du bio.

 

Te sens-tu concerné par les problèmes actuels liés à l’environnement ?

En tant que skieur et en tant qu’Homme, je suis très sensible aux problèmes liés à l’environnement. Le réchauffement climatique saute aux yeux quand on est skieur : j’ai pu tout au long de ma carrière constater par exemple la fonte des glaciers. Aujourd’hui, je suis engagé avec l’association Du flocon à la vague, qui milite pour la préservation des ressources en eau. Nous sensibilisons les enfants à tous les gestes écologiques et économiques concernant l’eau du glacier à l’océan. A mon niveau, j’ai décidé de réduire mon impact environnemental : je trie mes déchets, je composte, et j’ai quatre charmantes poules (qui me donnent des œufs délicieux). Nous avons pu ainsi réduire de moitié ce qui est jeté chaque jour.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Spam protection by WP Captcha-Free