Un coiffeur écolo près de chez vous

Un million de personnes franchissent chaque jour le seuil d’un salon de coiffure en France. Parmi elles, combien sont au courant des risques que représentent les couleurs et autres soins chimiques pour leur santé, mais aussi pour celle de leur coiffeur, notamment en termes d’allergies ? Combien ont une idée de la consommation en eau et en énergie de leur salon préféré ? Pour mieux identifier les bonnes pratiques, la profession, portée par les Institutions de la Coiffure, a mis en place il y a quatre ans le label « Développement durable, mon coiffeur s’engage ».

« Dans un salon labellisé, tout le monde s’y retrouve, explique Jacques Minjollet, directeur des Institutions de la Coiffure. Les salariés travaillent dans un environnement favorable où leur santé et l’environnement sont une priorité. Des gestes préventifs sont affichés dans la salle de repos afin de diminuer les risques de maladies professionnelles : port des gants, tabourets réglables, etc. […] Plusieurs outils et aménagements participent directement au bien-être et à la santé de la clientèle : des fauteuils ergonomiques, des sèche-cheveux faible intensité, l’emploi de couleurs naturelles… »

Quels sont les critères pour obtenir ce label ?
Ils tournent autour de six engagements pris par le salon en matière de développement durable :
– L’élaboration de pratiques qui préservent la santé, la sécurité et le confort de travail des collaborateurs ;
– L’adoption des principes d’hygiène et de nettoyage appropriés ;
– Le respect de la préservation de la santé et du bien-être des clients ;
– L’assainissement et l’amélioration de la qualité de l’air dans le salon ;
– La mise en place de pratiques plus économes en ressources : eau, énergie, etc.
– L’optimisation des achats de matériel et de fournitures pour réduire l’empreinte environnementale.

Le niveau de performance et d’implication est mis en avant par un nombre d’étoiles (une à trois). Le label est attribué pour une durée de trois ans, puis une nouvelle évaluation est réalisée. Pour trouver un salon de coiffure écolo près de vous, parcourez la carte des établissements labellisés. De Paris à Marseille en passant par Bordeaux et Reims, ils se multiplient aux quatre coins de la France. Plus de 800 demandes d’évaluation sont ainsi en cours de traitement.

Quelques chiffres clés
– 600 000 MWh d’énergie sont consommés par l’ensemble des salons de coiffure en France par an, ce qui équivaut à la consommation énergétique de 18 000 habitants.
– 80 % de la demande énergétique dans un salon est liée aux sèche-cheveux et au chauffage.
– 8 millions de m3 d’eau sont consommés par l’ensemble des salons en France par an, soit l’équivalent de 6 500 piscines municipales.
– 55, c’est le nombre de litres d’eau rejetés par jour pour les shampooings.
– Plus de 75 000 tonnes/an de déchets sont produits par les salons, soit l’équivalent d’une ville de 210 000 habitants.
– 40 % d’entre eux correspondent à des emballages.

 Plus d’infos : moncoiffeursengage.com/

Crédit photo : © Svetlana Fedoseeva – Fotolia.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Spam protection by WP Captcha-Free